Improbable: voici comment le goal de Kevin De Bruyne a précipité la chute du gouvernement haïtien

Le Premier ministre haïtien a déposé sa démission samedi dernier. Elle fait suite à une vague de violences sur l'île, surgie une semaine plus tôt. Mais aussi à la l'élimination du Brésil de la Coupe du monde. Explications.

La VRT rapporte une information aussi improbable que sérieuse. Le but de Kevin De Bruyne, qui a coûté la qualification du Brésil pour les demi-finales du Mondial, a facilité aussi la démission du Premier ministre haïtien, Jack Guy Lafontant.

On savait qu'une nouvelle vague de violences avait plongé le pays dans l'incertitude la semaine dernière. Ce qu'on savait moins, c'est que la qualification belge a contribué à entretenir cette instabilité. Mais comment?

Il faut savoir que le Brésil envoie de nombreuses troupes sur l'île, dans le cadre d'une mission de l'ONU. Les deux pays entretiennent des relations étroites, appréciées par les habitants. Lors la Coupe du monde, les Haïtiens étaient nombreux à soutenir la Seleçao. La qualification contre le Mexique avait d'ailleurs donné lieu à des scènes de liesse à Haïti.

Essence et diesel en hausse

Une soudaine passion que le Premier ministre a voulu exploiter. En effet, le gouvernement a profité de la distraction de ses habitants pour augmenter les prix liés aux produits pétroliers. Cela avait mené à une hausse de 38% de l'essence et de 47% du diesel à partir du 7 juillet.

Cette annonce a donc eu lieu lors du match contre le Brésil. Le gouvernement voulait faire passer cette mesure incognito mais l'élimination inattendue de la seleçao a quelque peu réveillé les habitants. La suite, on la connaît: une vague de violences qui a mené à la démission du Premier ministre une semaine plus tard.

Eh non, décidément, le foot n'est pas "que du foot".

Déjà lu?