À Dour, Mr. Oizo s'est fait virer de la scène par le "staff nazi" de Diplo

Diplo et sa bande de potes aux rythmes "twerkants" seraient-ils rudes et agressifs? C'est ce que raconte Mr. Oizo aka Quentin Dupieux. Après son set à Dour, le musicien se serait fait "virer de la scène (...) par le personnel stupide et nazi de Diplo".

À écouter le son festif et entraînant de Diplo, on pourrait croire que sa team est une bande de joyeux déconneurs plutôt sympathiques et pas vraiment casses-couilles. Pourtant, à en croire les deux tweets scandalisés postés jeudi soir par le musicien français Mr. Oizo, le personnel du DJ américain était loin d'être aimable.

"Le festival de Dour était incroyable. Merci, mais je me suis fait virer de la scène après mon set par le personnel stupide et nazi de Diplo et c'était inacceptable. Wes, WTF?!", a-t-il écrit. "Aussi, Diplo", a ajouté le musicien-réalisateur. "Pour info, sache que tes 10 assistants ont essayé de brancher les cdjs & la console pendant 45 minutes, paniquant sur scène comme des crétins, pendant que je jouais tranquillement un super set (sans feux d'artifice, je dois l'avouer). De bons soldats nazis, de terribles techniciens. Honte à toi mon pote. C’était honteux."

Diplo et le festival de Dour n'ont pas encore réagi aux tweets du réalisateur français.

Déjà lu?