Voici pourquoi il n'y aura pas du "wifi gratuit pour les Européens" avant l'hiver

La Commission européenne veut installer du wifi gratuit dans tous les lieux publics d'Europe avec le programme wifi4eu. Problème: une erreur technique a retardé le lancement de la première salve qui devait avoir lieu en juin. Il va donc falloir attendre l'automne pour recommencer l'opération.

"La Commission européenne souhaite promouvoir, partout en Europe, la connectivité wifi gratuite dans les lieux publics comme les parcs, les places, les bâtiments publics, les bibliothèques, les centres de santé et les musées", peut-on lire sur le site du Marché unique numérique. "Son projet? Le programme WiFi4EU."

La Commission a sorti une enveloppe de 120 millions d'euros pour offrir le wifi gratuit à ses citoyens dans les lieux publics. Et pour bénéficier de ces aides, il faut s'inscrire ici. 125 communes wallons ont posé leur candidatures, révèle Le Soir, et l'aide de la Commission aurait dû arriver le 15 juin. Mais comme toutes les villes et communes européennes participantes, elles vont devoir attendre car "une erreur technique [a] empêché les candidats de participer sur un pied d’égalité", écrit la Commission.

Question d'horaires

En réalité, l'erreur technique de l’Agence exécutive pour l’innovation et les réseaux (INEA) de la Commission européenne est un problème d'horaires. Les communes devaient être sélectionnées sur la base du principe "premier arrivé, premier servi". Hors, certaines ont pu arriver avant d'autres à cause du décalage horaire.

L'heure d'ouverture des appels à candidature n'était pas synchronisée sur une heure bien précise mais sur l'heure locale des ordinateurs de chaque candidat. Sachant qu'il y a trois fuseaux horaire en Europe, certains participants ont pu arriver avant d'autres.

Du coup, l'appel à candidatures est reporté à l'automne 2018 (la date exacte sera communiquée ultérieurement). Une fois que les communes auront été choisies par la Commission, elles pourront lancer le wifi gratuit dans les lieux publics. Étant donné que ces procédures prennent souvent plusieurs semaines, voire des mois, il ne faut pas s'attendre à avoir du wifi gratuit dans les parcs avant l'hiver. Au moins.

Somme irréaliste

Le journal Le Soir pointe également un autre problème dans le programme de la Commission. Il semblerait que les sommes que l'organisme européen souhaite attribuer aux communes ne soient pas du tout suffisantes pour mettre en place le wifi gratuit.

Le montant de l'enveloppe accordée aux communes est de 15.000 euros. Or, le coût réel de la pose du wifi gratuit serait, pour la ville de Charleroi par exemple, de 700.000 euros. Wifi4eu, c'est beau sur le papier mais en pratique, c'est encore hasardeux.

Déjà lu?