Quand madame Erdogan fait (encore) fermer une rue à Bruxelles pour faire du shopping

Pendant que les chefs d'État discutaient entre eux cette après-midi, à l'occasion du sommet de l'OTAN, l'épouse du président turc a préféré aller faire du shopping. Mais avec la manière, Emine Erdogan a fait fermer une rue entière à Molenbeek pendant ses courses. Et ce n'est pas la première fois qu'elle nous fait le coup en Belgique.

Les chefs des pays membres de l'OTAN aient réunis ces 11 et 12 juillet à Bruxelles pour un sommet sous haute tension. Les États-Unis de Donald Trump attaquant d'entrée de jeu toutes les nations pour exiger plus d'efforts en matière de dépenses militaires. Sa cible principale: l'Allemagne, qu'il a d'ailleurs accusée d'être "captive de la Russie".

Mais malgré le sérieux de cette rencontre internationale, certains se sont permis quelques petites écarts de conduite. Après la boutade de Charles Michel envers Emmanuel Macron, sur la victoire de la France face à la Belgique en Coupe du monde, puis le vent monumental que Justin Trudeau a mis à notre Premier ministre, c'est au tour de l'épouse de Recep Tayyip Erdogan de faire parler d'elle. Mais en moins comique.

En effet, Emine Erdogan s'est accordée un petit moment shopping ce jeudi après-midi dans la capitale. Il faut croire que les longues discussions diplomatiques à Schuman la saoulaient, ou alors que la Turquie est moins gâtée que la Belgique niveau magasins.

Pas la première fois

Le problème c'est que pour assurer sa sécurité pendant ses emplettes aux Tissus du Chien Vert de Molenbeek-Saint-Jean, le quartier a été bouclé. Plusieurs camionnettes noires et des agents de sécurité ont été mobilisés sur le quai des Charbonnages et la rue de l'Avenir, rapporte La Libre. Bloquant ainsi toute la sécurité pendant quelque temps.

Et en plus, ce n'est pas la première fois que madame Erdogan nous fait le coup. En octobre 2015, Emine avait déjà fait boucler une partie de l'avenue Louise, pendant près d'une heure en pleine après-midi (voir vidéo ci-dessous). C'était à l'occasion d'une rencontre à Bruxelles entre son mari, Charles Michel et Didier Reynders pour l'inauguration du festival culturel Europalia, dédié cette année-là à la Turquie.

Une vraie poule de luxe!

Déjà lu?