Les chiffres qui font mal: sur les 26 dernières minutes de France-Belgique, la balle n'a été en jeu que... 11 minutes

Alors que les supporters se remettent douloureusement de la défaite de la Belgique contre la France, de nouveaux chiffres sur les arrêts de jeu font écho dans la presse. Ceux-ci enfoncent encore plus le couteau dans la plaie: sur les 26 dernières minutes de la rencontre, la balle n'a été en jeu que 11 minutes. Et l'équipe qui a fait perdre le plus de temps de jeu est... la France. 

La Belgique a été éliminée de la Coupe du monde, en demi-finale contre la France ce mardi soir. L'équipe des Bleus a ainsi battu nos Diables rouges (1-0), sans même besoin de prolongations. Inutile de le rappeler, cela ne fait que renfoncer le couteau dans une plaie toujours à vif.

Erreurs d'arbitrage, distribution trop facile des cartons jaunes, manque de fair-play de la part de certains joueurs français, tentatives de perte de temps pour garder l'avantage (coucou Mbappé), fautes tactiques de Roberto Martinez (avec notamment la sortie de Fellaini pour Carrasco, dix minutes avant le coup de sifflet final)... Arguments recevables ou simple mauvaise foi face à la défaite, les supporters belges ont été nombreux à décrier la victoire de la France. Alors que le petit coeur de la Belgique saigne toujours, ces nouveaux chiffres sur le temps de jeu pendant le match ne vont donc pas arranger les choses.

En effet, sur les 26 dernières minutes 13 de jeu (à partir de la 71e minute donc), le jeu a été interrompu exactement 14 minutes et 21 secondes. La balle n'a donc été mise en jeu que 11 minutes et 92 secondes. Soit presque 55 % d'arrêt de jeu, alors que cela aurait pu être le moment le plus excitant de la rencontre. À en croire le média sport Eldorado, qui s'est amusé à comptabiliser les arrêts de jeu et reprises, leurs causes, et quelle équipe contrôlait chaque remise en jeu.

"Maîtres dans l’art de perdre du temps"

Sur ces 14 minutes et 21 secondes, la France a été responsable de 12 minutes et 8 secondes d'arrêt de jeu, soit 85 % du temps d'arrêt. Pire encore, pendant 8 minutes avant la fin des 90 premières minutes, le ballon n’a été en jeu que 2 minutes. Eldorado va même jusqu'à taxer les Bleus de "maîtres dans l’art de perdre du temps".

En ce qui concerne le petit numéro de Kylian Mbappé - qui a valu un carton jaune de l'arbitre et qui a été fortement critiqué dans les médias - ce sont 31 secondes qui ont été gaspillées à la 92e minute. La France a encore perdu 37 secondes pour faire un coup de coin à la 96e minute. Enfin, pendant les 6 minutes de temps additionnel, les Diables et les Bleus n'ont joué qu'environ 2,5 minutes.

Néanmoins, ces statistiques sont à relativiser avec d'autres chiffres plus parlants (voir image). Car si la possession de balle a été très clairement à l’avantage des Belges (64 % contre 36 %), ce sont les Français qui ont signé le plus de tirs (19, contre seulement 9 pour les Belges) et également le plus de tirs cadrés (5, contre 3).

À part le superbe tir de Toby Alderweireld à la 22e minute, mais arrêté par Lloris, les Diables ne se sont pas créé d'assez franches occasions pour contrebalancer le but mis par Umtiti (à la 51e).

Mais tout n'est pas perdu, rendez-vous ce samedi à 16h pour la petite finale contre l'Angleterre. Une occasion de plus de battre un record, puisque le meilleur résultat de la Belgique était une quatrième place, lors de la Coupe du monde 1986 au Mexique. La finale, quant à elle, se disputera ce dimanche à 17 heures entre la France et la Croatie.

Déjà lu?