Sur une année, 4.300 milliards de mégots sont jetés par terre et ça a des conséquences dramatiques

C'est un geste qui est malheureusement devenu anodin chez les fumeurs: jeter son mégot par terre. Trop anodin en fait puisque 4300 milliards de mégots sont laissés au sol tous les ans. Cela a des conséquences énormes sur l'environnement. 

Une dernière bouffée, le mégot tombe au sol et une semelle l'écrase. Cette série de geste se répète 8 millions de fois chaque minute et c'est plutôt catastrophique. Car sur une année, les mégots représentent 845.000 tonnes de déchets nous apprend le RTBF. Le problème, c'est que les mégots ne sont pas biodégradables car non, les filtres de cigarette ne sont pas composés de coton. Ils sont en fait remplis d'acétate de cellulose, un plastique traité chimiquement.

15 ans

Les mégots représentent en effet un fléau pour la nature car un seul mégot met environ 15 ans pour se dégrader et malheureusement, c'est le déchet le plus jeté dans les rues du monde. Pire: comme ils sont remplis de produits toxiques (8680 pour être précis), ils peuvent créer d'énormes problèmes environnementaux quand ils sont en contact avec l'eau, l'air ou le soleil.

C'est les océans qui sont les plus en danger car un mégot peut à lui tout seul polluer 500 litres d'eau. Alors, partout le monde, les pays s'organisent pour lutter contre cette pollution. Dans de plus en plus de villes, il est interdit de fumer dans certains endroits pour éviter que les gens jettent leurs mégots à terre. C'est le cas, par exemple, à San Diego où il est devenu interdit de fumer sur les plages. À Strasbourg, ce sont les parcs où la cigarette est bannie. À San Francisco, on table sur une autre stratégie: le prix de chaque paquet intègre une "taxe détritus" de 0,20 dollars.

En Belgique, du côté de Waterloo, on a commencé il y a peu à recycler les mégots. Ils sont transportés jusqu'en France où ils le tabac et le papier sont transformés en compost. Les filtres, eux, sont thermocompressés et transformés en toutes sortes d'objets comme des goblets, des tabourets ou des supports de téléphones portables. Cette pratique risque de devenir primordiale dans le futur car chaque année 4.300 milliards de mégots finissent leur vie sur le bitume.

La chaîne YouTube "Le Tatou" s'était amusée à compter et à ramasser tous les mégots sur les Champs-Elysées. Résultats: 24.581 mégots ramassés

 

Déjà lu?