Le cauchemar continue en Thaïlande: un sauveteur est mort en approvisionnant les enfants 

Cela fait maintenant 13 jours que 12 enfants et leur moniteur sont bloqués sous la terre au nord de la Thaïlande. Environ 1.000 personnes sont affairées à tenter de les en sortir. L'une d'entre elles a perdu la vie en les approvisionnant.

Un ancien plongeur de la marine thaïlandaise est mort alors qu'il participait à la tentative de sauvetage des 12 garçons et de leur entraîneur pris au piège dans une grotte inondée en Thaïlande. Saman Gunan, 38 ans, a perdu connaissance à sa sortie du complexe de la grotte de Tham Luang après y avoir livré des vivres et des soins.

"Son travail consistait à fournir de l'oxygène, mais il n'en avait plus assez sur le chemin du retour", a déclaré le vice-gouverneur de la province de Chiang Rai, Passakorn Boonyaluck. "Il a perdu conscience sur le chemin du retour, son compagnon de plongée a essayé de l'aider et de le ramener", a ajouté le chef des commandos de marine, Apakorn Yookongkaew.

1.000 personnes

Quelques 1.000 personnes s'emploient actuellement à trouver une solution pour évacuer les enfants bloqués sous terre, parmi lesquels on compte des plongeurs de la marine, du personnel militaire et des volontaires civils.

Les autorités s'inquiètent de la baisse du niveau d'oxygène dans la grotte où sont coincés les enfants. Mais sortir les garçons ne sera pas fait tout de suite: le retour demande de passer par un réseau souterrain inondé et barré par la boue. Seuls les plongeurs expérimentés et équipés d'oxygène peuvent traverser. Il faut compter 5 heures de la grotte à l'air libre.

Si l'eau continue de monter, les secouristes et les enfants vont devoir faire un choix radical: prendre le risque de se lancer sur le chemin de la sortie, avec les dangers que cela implique, ou rester coincés sous terre, sans lumière du jour, jusqu'à la fin de la saison des pluies, soit pendant quatre mois.

Les secouristes qui apportent des vivres

© epa

Déjà lu?