Tes vacances en danger? Les pilotes irlandais de Ryanair partent en grève au pire moment

Et si c'était le début d'une longue période de grève? Les pilotes irlandais de Ryanair se sont prononcés en faveur d'une grève le 12 juillet prochain. Il s'agit d'une première. Ils pourraient être suivis par d'autres pilotes européens. Une réunion décisive aura lieu ce jeudi à Bruxelles. 

Les pilotes de la compagnie low-cost Ryanair ne sont toujours pas satisfaits de leurs conditions de travail. Outre un salaire beaucoup moins intéressant que celui qu'offrent les compagnies aériennes traditionnelles, le rythme de travail y est plus élevé qu'ailleurs.

Une première

La colère gronde parmi les pilotes de toute l'Europe. Mais cette fois, ce sont les pilotes irlandais de la compagnie low-cost qui ont tiré les premiers. Suite à une réunion infructueuse entre l'Association irlandaise des pilotes de ligne (IALPA) et le management, les premiers ont publié un communiqué sur Twitter qui annonce une grève de 24 heures le 12 juillet, soit le premier jour de vacances des Irlandais. Cette grève des pilotes irlandais serait une première si elle avait lieu.

Le syndicat précise que Ryanair ne prend pas au sérieux les revendications des pilotes. La progression de leurs conditions de travail est jugée trop lente. Le souci, c'est que les autres syndicats européens pourraient suivre. Ils auront une réunion décisive ce jeudi à Bruxelles pour si la compagnie ne respecte pas les législations nationales sur le travail. C'est peut-être le début d'un grand mouvement de grève qui pourrait impacter les vacanciers de l'Europe entière.

Le spectre de la crise 2017

On se souvient évidemment de la crise qu'a connu Ryanair l'année dernière: une mauvaise organisation du planning des vacances avait affecté près de 2.000 vols, dont un vol sur treize à Charleroi. Tous les pépins qui se sont accumulés ces derniers mois ont fait fuir des centaines de pilotes de la compagnie aérienne, une période délicate à négocier. Mais Ryanair et son patron Michael O'Leary s'en sont finalement remis. La compagnie a d'ailleurs annoncé en début d'année son intention de se développer sur le marché français, tandis que ses chiffres repartaient à la hausse.

Les négociations restent toutefois difficiles entre la compagnie et ses pilotes. En décembre dernier, Ryanair s'est engagé dans un processus de reconnaissance des syndicats. Son directeur marketing avait toutefois fait savoir que la compagnie ne suivrait pas à la lettre chaque législation nationale sur le travail.

Tu peux donc commencer à t'inquiéter si tu te rends en vacances avec la compagnie aérienne à bas coût en ce début d'été.

Déjà lu?