Tour de France 2018: Chris Froome est écarté par les organisateurs de l'épreuve

Chris Froome n'est pas le bienvenu au Tour de France. L'organisation a décidé d'écarter le quadruple vainqueur du Tour de France de la prochaine édition qui commencera le samedi 7 juillet. C'est ce qu'a annoncé le journal Le Monde. La décision finale revient à la Chambre arbitrale du sport (CAS) du comité olympique français qui communiquera sa décision peu de temps après l'audience. 

L'ASO, qui organise le Tour de France, refuse tout commentaire, mais le site de l'AFP a confirm que la participation de Chris Froome était remise en cause. Le grand cycliste britannique a fait l'objet d'un contrôle antidopage jugé "anormal" et ce pour un excès de salbutamol lors de la Vuelta en septembre dernier.

L'équipe Sky a fait appel devant la chambre arbitrale du Comité national olympique du sport français (CNOSF) et défendra son cas mardi 3 juillet, à partir de 9 heures. La décision devrait être communiquée le lendemain. En attendant, il est autorisé à courir en attendant la décision finale du Tribunal antidopage de l'Union cycliste internationale (UCI).

Trois arbitres

Sera-t-il présent durant son audience prévue mardi matin? Pas sûr. Il devrait être défendu par un avocat francophone associé au conseil britannique, Mike Morgan, qui le défendra devant le Tribunal antidopage de l'Union cycliste internationale (UCI) en charge de sanctionner ou non le Britannique sur le contrôle antidopage en cause.

Trois arbitres seront amenés à trancher, non sur le fond, mais sur les conséquences de la présence de Froome dans la course. Selon l'article 29 du règlement du Tour de France, "les organisateurs ont la possibilité de refuser la participation à une équipe ou l'un de ses membres ont la présence serait de nature à porter atteinte à l'image ou à la réputation d'ASO ou de l'épreuve". Il ne reste donc plus qu'à attendre la décision finale.

Déjà lu?