Comme la Belgique, les Pays-Bas interdisent la burqa dans les institutions publiques

Après la Belgique, la France et le Danemark, c'est au Pays-Bas d'interdire la burqa et le niqab dans les bâtiments publics. Une nouvelle loi passée mardi interdit le port d'un vêtement couvrant le visage dans les bâtiments gouvernementaux, les transports publics, les écoles et les hôpitaux. 

La Chambre haute du Parlement n rlandais a adopté mardi une loi interdisant le port de voiles ou autres vêtements recouvrant le visage dans les bâtiments publics, y compris les écoles, les bureaux gouvernementaux et les hôpitaux.

Cette proposition de loi avait déjà été adoptée par la Chambre basse en 2016, après plusieurs tentatives d'imposer une interdiction plus générale de la burqa, du niqab et d'autres voiles couvrant le visage. Selon le gouvernement, la décision de la Chambre haute a pour but de rendre les écoles, les hôpitaux et les transports publics plus sûrs. Mais selon l'opposition, l'objectif est de se débarrasser de la burqa et du niqab.

La rue comme dernier refuge

L'interdiction couvre aussi les casques de moto et les masques de ski, mais elle ne s'applique pas dans la rue. La loi a été très bien accueillie par le politicien néerlandais d'extrême droite, Geert Wilders, qui s'est félicité sur Twitter "qu'une majorité au Parlement néerlandais ait voté en faveur de [sa] motion d'interdiction de la burqa".

Le sénateur néerlandais Marjolein Faber-Van de Klashorst a déclaré mardi que c'était "un jour historique, car c'est le premier pas pour dé-islamiser les Pays-Bas".

"C'est pratiquement une interdiction complète car les seuls espaces qui sont encore disponibles pour les femmes (qui portent des vêtements couvrant le visage) sont la rue et le secteur privé", a regretté Annelies Moors, professeur d'anthropologie et de sociologie à l'université d'Amsterdam au micro du média qatari Al Jazeera.

Comme le reste de l'Europe

Plusieurs autres pays d'Europe ont déjà voté pour des restrictions partielles du port du voile islamique, dont la Belgique, la France, l'Espagne, l'Autriche, la Suisse ou encore le Danemark.

En Belgique, le port du voile islamique intégral est interdit dans l'espace public. Cette interdiction a été validée par la Cour européenne des Droits de l'Homme (CEDH). Une entreprise belge peut aussi interdire, via son règlement intérieur, le port de signes religieux, politiques et philosophiques au nom de la neutralité. C'est également le cas dans les écoles, francophone autant que flamandes, où les signes philosophiques et religieux sont en principe bannis.

Le parlement danois a également interdit le port de couvre-visage dans les espaces publics le 31 mai 2018. Selon certaines critiques citées par CNN, ce geste criminalisera les femmes musulmanes qui choisissent de porter le niqab ou la burqa. Une interdiction déjà à l’œuvre en Autriche et en France et qui, vu la tendance politique actuelle en Europe, pourrait très certainement faire des émules dans d'autres pays.

Déjà lu?