Dublin: que voir et que faire pendant un citytrip de trois jours?

Dublin rime avec Guinness, mais cette ville d'Irlande offre également une multitude de choses à faire et à voir. On t'a concocté un petit guide de trois jours.

Partir en citytrip à Dublin va t'offrir une grande bouffée d'air frais. La capitale de l'Irlande est une ville cosmopolite qui est à la fois très dynamique mais qui offre également une grande impression de sérénité. Dublin offre une multitude de choses à voir et à faire. On t'a concocté un petit programme de trois jours qui devrait te permettre de voir ce que la ville à de meilleur à offrir.

Jour 1: Le Trinity College et le Book of Kells

Voilà le début de ton petit périple à Dublin. On te propose de le commencer avec le Trinity College. Cette université est une véritable institution à Dublin, elle est d'ailleurs considérée comme une des meilleures universités en Europe et accueille des étudiants qui viennent parfois de très loin. Elle a été ouverte en 1592 par la reine Élisabeth Ire. Au début, elle n'accueillait que des élèves protestants et puis elle a ouvert ses portes aux étudiants catholiques. C'est la seule université de Dublin qui est ouverte au public.

Elle est située en plein dans le centre de la ville face à l'Ancien Parlement. Tu peux commencer ta visite par la cour qui est plutôt impressionnante avec tous ses anciens bâtiments de style victorien. Ensuite, si tu es un fanas de livre, on ne peut que te recommander d'entrer dans la "Vieille bibliothèque". C'est un véritable trésor, elle regorge de livres rares et très anciens dont le célèbre Book of Kells. C'est un manuscrit médiéval qui est considéré comme un véritable trésor historique avec ses enluminures. Si tu souhaites visiter la bibliothèque, tu peux acheter un ticket sur place pour 8 euros. Elle est ouverte du lundi au samedi de 9h00 à 17h00.

Molly Malone

On te propose ensuite de ressortir par la cour, de prendre à droite sur Nassau Street et puis de bifurquer sur Dawson Street pour admirer la maison du maire (Mansion House) et te promener dans les rues avec plein de petits bars typiques. Là on te laisse faire une petite pause Guinness si tu le souhaites et puis remonter jusqu'à la Molly Malone Statue.

Molly Malone, ou Cockles and Mussels, c'est l'hymne non-officiel de la ville de Dublin. Si tu écoutes les paroles de cette chanson, tu entendras qu'elle parle d'une poissonnière qui vendait sa marchandise dans les rues de Dublin. Et la Molly Malone Statue est une statue qui a été érigée en son honneur. Il y a pas mal d'histoires qui entourent la statue. La poissonnière est représentée avec une tenue d'époque et une large décolleté car elle aurait été marchande la journée mais aurait vendu ses charmes la nuit.

St Stephen's Greens

On te propose maintenant de faire marche-arrière et de repasser par la Dawson Street pour te rendre au parc St Stephen's Greens qui est le poumon de la ville. C'est un parc de 9 hectares très arboré avec de jolis petits lacs. Les Dublinois viennent ici se promener ou faire des pique-niques quand il fait beau. Il faut aussi que tu vois la cascade et la Carrière de Pulham qui se trouvent à l'ouest du parc. On retrouve de nombreuses espèces d'oiseux (parfois très rares) dans ce petit havre de paix. Tu dois aussi absolument voir le petit arc située à l'entée du parc côté Grafton Street.

Une fois que tu as bien profité du parc, on te propose de te diriger vers King Street South jusqu'au Gaiety Theatre. Ce théâtre est spécialité dans les productions musicales. Si le cœur t'en dit et que tu souhaites assister à un spectacle, tu peux acheter des tickets ici. Selon les productions, tu devrais pouvoir acheter ta place pour une trentaine d'euros. Pour terminer la journée, on te laisse te promener dans George Street tranquillement. Il y a une multitude de restaurants et de bars. Si tu remontes jusqu'au Liffey, le fleuve qui traverse Dublin, tu tomberas sur le fameux Temple Bar. C'est un quartier assez touristique qui est connu comme un lieu de sortie pour les fêtards. Il y a plein de petites rues et une multitude de bars, tu devrais trouver ton bonheur pour terminer la journée.

Jour 2: Le château de Dublin

On te retrouve près du Temple Bar, non pas pour boire de bon matin, mais pour aller voir le château de Dublin. Il a été construit au 12ème siècle. Et il était utilisé par le gouvernement britannique. C'est là que résidait le vice-roi d'Irlande. Il symbolisait la domination britannique et le règne des Anglo-Normands sur les Irlandais. Il a été ravagé par des incendies et reconstruit à de multiples reprises. Le plus vieil élément du château c'est la Record Tower, bâtie en 1258. Maintenant il est utilisé pour organiser des événements importants de la vie politique et des rencontres diplomatiques.

Tu peux le visiter mais tu n'auras pas accès à toutes les pièces. Si souhaites acheter un ticket (voilà le site), ça te coûtera 7 euros pour une visite solo et 10 euros pour une visite guidée (que tu dois impérativement réserver sur le site à l'avance). Les visites se déroulent de 9h45 à 17h45 et il faut compter environ une heure.

La Cathédrale Christ Church

Quand tu as terminé la visite, on te propose de prendre la Castle street jusqu'à la Christchurch Cathedral. Elle a été construire en 1039 par le roi Viking “Sitric Silkenbeard” pour le premier évêque de la ville. Sa construction a marqué un cap dans la christianisation de la ville. Elle sera rebâtie pendant la période de l'invasion normande et sera dotée d’une crypte, d’une chorale et de chapelles. Ce que tu vois sur la photo de droite, c'est l'arche qui relie la Christ Church au Dublinia Museum, qui est un un musée consacré au passé Viking de Dublin. Si tu souhaites visiter la Christ Church, c'est totalement gratuit. La coutume veut tu donnes quelques euros si tu souhaites faire des photos.

Comme tu es dans le coin, si tu veux visiter le Dublinia museum: tu peux réserver tes tickets ici pour le prix de 9,50 euros. Dublinia est ouvert de 10h à 18h30 de mars à septembre et de 10h à 17h30 d’octobre à février. Note que les caisses ferment une heure avant.

Le Guinness Storehouse

Maintenant on te propose de filer tout droit jusqu'au Guinness Storehouse, le berceau de la fameuse bière traditionnelle d'Irlande. C'est le premier entrepôt qui a servi à la fabrication de la bière et maintenant il a été transformée en un énorme musée. La visite retrace l'histoire de cette bière brune et de son brassage sur 7 étages avec plusieurs activités interactives.

Les reconstitutions sont grandeur nature et il y a de nombreux éléments qui vont te surprendre. Il y a aussi une partie du musée qui est totalement consacrée à Arthur Guinness, le fondateur de la brasserie. Le Guinness Storehouse est ouvert 7 jours sur 7 de 9 h 30 à 19 h 00 (Les caisses ferment à 17 h 00). En juillet et en août, il ouvre de 9h à 20h (avec la fermeture des caisses à 18 heures) Pour visiter le Guiness Storehouse, ça te coûtera 19,50 euros (mais tu auras une grosse pinte de Guinness sur la magnifique terrasse qui offre une vue à 360 degrés sur tout Dublin !) Si tu veux acheter des tickets, c'est par ici.

Jour 3: O'Connell et le Spire

Rendez-vous dans le nord de la capitale irlandaise près de O’Connell Bridge (juste derrière le Trinity College), le pont qui surplombe le Liffey, le fleuve de Dublin. Il a une grosse particularité: il est plus large que long! Il donne sur la O'Connell Street qui est la plus grosse avenue de Dublin, c'est un peu l'équivalent des Champs Élysées de Paris (ou presque). Il y a des tas de magasins d'enseignes traditionnelles, si tu veux faire une petite pause shopping.

L'artère porte le nom O'Connell en référence à Daniel O'Connell qui est un véritable héros national. L'homme à lutter toute sa vie de manière pacifiste pour l’Indépendance de l’Irlande. Au sud de l’avenue, se trouve d'ailleurs une statue qui a été érigée en son honneur.

Si tu remontes la rue du côté nord, tu arrives sur arriveras sur le Spire, une sorte de gigantesque cône. Les Dublinois l'appellent la "seringue" en référence au passé de la ville avec la drogue. Le Spire a une base de 3 mètres de diamètre, s’étire en rétrécissant et fait 120 mètres de haut. Le cône s'affine et ne fait plus que 15 centimètres de diamètre tout en haut. Chaque nuit, le sommet s'illumine d'une lumière bleue.

Près du Spire se trouve aussi la poste nationale irlandaise.

Le Church Bar

Si tu prends la rue à gauche du Spire, la Henry Street, et que tu continues toujours tout droit tu arrives sur le Church Bar. Et tu dois absolument y faire une halte. C'est une ancienne Église qui a été reconvertie en bar et en restaurant. L'Église St. Mary d'Irlande. Elle a été construite au début du 18ème siècle, En 1964 elle a été abandonnée pendant plusieurs années avant d'être rachetée par John Keating en 1997. Après de longues rénovations qui ont duré sept ans, elle a finalement rouvert ses portes en décembre 2005 sous le nom de John M. Keating's Bar. La remise à neuf de cet emblème de Dublin a été récompensé aux Dublin City Neighborhood Awards 2006. En septembre 2007, l'immeuble a été racheté et rebaptisé "The Church Bar & Restaurant" et a ouvert un café, une discothèque et un espace barbecue sur la terrasse. Fait marquant, Arthur Guinness s'est marié là en 1761.

Presqu'île d’Howth

Si tu as encore un peu de temps, on te conseille vivement de faire une petite escale sur la presqu'île d'Howth. Tu vas pouvoir t'évader de la ville et profiter du grand air.

Elle est située à moins de 30 minutes de Dublin et va te séduire avec son petit port de pêche et ses falaises vertigineuses. Tu vas être vraiment dépaysé. Tu peux prendre le train à la Connelly Station qui n'est pas très loin de la St Mary Church. Le DART, qui est une sorte de RER, t'emmènera en 25 minutes jusque Howth et le trajet ne coûte que 6,25 euros l'aller-retour. Et là tu arrives directement dans un charmant petit port duquel tu pourras même apercevoir des phoques dans l'eau si tu as de la chance.

Tu peux ensuite quitter le port et marcher en direction du sud vers la colline pour faire balade le long des falaises. Tu vas voir c'est assez bien fait, il y a plein de promenades prévues en fonction du temps que tu as (tu les trouves ici) et de ce que tu veux voir. Il te suffit de choisir un itinéraire et de profiter du paysage.

Si tu n'es pas encore convaincu par Dublin, on a aussi des petits guides à te proposer pour Milan, Athènes, Nice, Valence, Budapest, Berlin, Sofia, Hambourg, Copenhague, Lisbonne, Porto, Malaga, Londres, Prague ou encore Amsterdam.

Déjà lu?