Donald Trump n'est pas peu fier: son décret migratoire a été validé

Environ 150 millions de personnes ressortissants de certains pays musulmans se verront interdire l'entrée au territoire américain. En effet, la Cour Suprême vient en effet de valider le décret ultra controversé de Donald Trump. 

Cinq voix contre quatre auront suffi à Donald Trump pour que son décret migratoire soit validé, ce mardi 26 juin, par la Cour suprême. Ce décret entraîne l'interdiction d'entrée sur le territoire américain aux ressortissants musulmans de certains pays à majorité musulmane: le Yémen, la Syrie, la Lybie, l'Iran, la Somalie, mais également la Corée du Nord. En tout, ce serait 150 millions de personnes qui seront interdit d'entrer sur le territoire américain.

Cette décision constitue une victoire d'ampleur pour Donald Trump, puisqu'on se souvient encore de la première fois qu'il l'avait évoqué, quelques jours seulement après son entrée en fonction, le 27 janvier 2017. Ce décret constituait également l'un des sujets spécifiques de Trump lors de sa campagne, qui avait fait la promesse d'interdire les États-Unis aux musulmans.

Un décret qui a fait polémique

À l'époque, ce décret avait fait polémique au niveau mondial, et l'Union américaine pour les libertés civiles (ACLU) a même tenté de démontrer jusqu'à maintenant qu'il s'agissait d'un décret "anti-musulman".

En effet, l'Union tentait de prouver que Donald Trump usait de préjugés anti-musulmans. Mais le président de la haute cour, John Roberts, estime quant à lui que le président n'a fait qu'user de façon légitime de ses prérogatives en matière d’immigration. Si le décret a d'abord été rejeté plusieurs fois par les juges fédéraux, la troisième mouture du texte a finalement été acceptée à l'issue d'une longue bataille judiciaire.

La décision a été prise à la majorité, à cinq voix contre quatre et Donald Trump n'a pas attendu longtemps avant de tweeter sa victoire. "La Cour suprême fait triompher le décret. Wow!", s'exclamait le président américain, pas peu fier de cette victoire.

Déjà lu?