1,75 million d'euros en 2 ans, voilà le coût des nouveaux radars dans Bruxelles

Tremblez, conducteurs non-respectueux du code de la route, la Région bruxelloise sera bientôt équipée de six radars lidars. Un équipement qu'elle loue à une société privée pour presque deux millions d'euros, révèle L'Écho ce mardi.

Voilà un élément qui pourrait encore décourager certains de prendre la voiture dans la capitale: la Région a décidé de s'attaquer sérieusement aux excès de vitesse en s'équipant de six nouveaux radars, un pour chaque zone de police.

Il ne s'agit pas de radars classiques mais des tout puissants radars lidars, ces appareils capables "de flasher sur plusieurs bandes et dans les deux sens", explique à L'Écho la Secrétaire d’État à la sécurité routière Bianca Debaets. Jusqu'à 2018, il n'y en avait que 2 dans la région de Bruxelles-Capitale. La Région est ensuite passé à 5 et passera à 6 cet été.

Coût: 1,75 millions

Ces machines n'appartiennent pas aux zones de police de Bruxelles: elles sont louées par la Région à la société Securoad qui en assure l'entretien. Mais cela a un coût: 730.000 euros pour 2018 et 1,02 million pour 2019, ajoute L'Écho. Soit un total de 1,75 millions à sortir des poches du fond pour la sécurité routière.

En réalité, Securoad est actuellement l'unique entreprise en Belgique qui offre de tels services. Du coup, elle fixe les prix qu'elle veut.

Visuellement, le lidar est une grosse boîte grise. Mais à l'oeuvre, le lidar est hyper discret puisqu'il ne flashe pas au sens propre du terme. Ce radar travaille par infrarouge. Le conducteur en excès de vitesse n'est pas averti par une lueur brève et intense qu'une amende arrivera bientôt dans sa boîte au lettre. Et surtout, aucune voiture ne peut lui échapper. Les Fangios vont devoir lâcher l'accélérateur!

Déjà lu?