La Russie accusée de dopage et la FIFA accusée de fermer les yeux

Une centaine de footballeurs russes auraient eu recours au dopage et la FIFA était au courant, affirme dimanche le Daily Mail. La Fédération de football russe dément.

Corrompue, la FIFA? Tricheuse, la Russie? C'est ce que semble dire le tabloïd anglais Daily Mail ce dimanche en avançant des preuves que des joueurs de foot russes se seraient dopés et que la Fédération internationale de football était au courant.

"Nous pouvons révéler que la FIFA avait des preuves documentaires de dissimulations institutionnelles dans le football russe il y a 18 mois - mais n'a apparemment rien fait pour demander des comptes à la Fédération russe ou au ministère des Sports", écrit le Mail.

En effet, en 2017, le Mail avait signalé que les 23 membres de l'équipe russe de la Coupe du Monde de 2014 figuraient parmi des douzaines de joueurs sous le coup d'une enquête.

Victoire douteuse

Cette fois-ci, le doute a surgi après la victoire magistrale de la Russie sur l'Arabie saoudite le 14 juin, le pays organisateur de la Coupe du Monde 2018 remportant le match avec un impressionnant 5-0. Des fans du monde entier, y compris des Russes, ont fait part de leur doute quant à la fiabilité de l'équipe nationale.

Selon le Mail, l'ampleur de la corruption serait énorme. Les enquêteurs auraient découvert au moins 155 cas de dopage dans le football russe et ce ne serait que la "pointe de l'iceberg". Il semblerait que tous les documents et témoignages attestant de cette triche aient été présentés à la FIFA... qui n'aurait rien fait.

La FIFA a déclaré avant le lancement de la Coupe que les preuves étaient "insuffisantes" pour poursuivre les 23 hommes de la sélection russe. La Fédération de Russie de football (RFU) a répondu dimanche au journaliste Nick Harris qu'il n'y avait jamais eu de dopage dans le sport russe, et surtout pas dans le football. Leurs joueurs ont été testés au cours des 6 derniers mois et ils sont propres, affirme la RFU.

Mais pour Harris, la FIFA et la Russie ne sont pas digne de confiance. Il affirme que le nouveau président de la FIFA Gianni Infantino n'a encore rien fait pour démontrer que la nouvelle FIFA est différente de celle du temps de Sepp Blatter, le président mis à la porte de la Fédération pour une histoire de corruption. Alors, qui croire maintenant?

Déjà lu?