Emmanuel Macron va claquer 34.000 euros pour une piscine, mais ça fera faire des économies à la France

Emmanuel Macron a pris la décision de faire construire une piscine au fort de Brégançon, la résidence de vacances des présidents français. Le prix? 34.000 euros. Mais cela fera faire des économies à la France donc...

Être président de la Républicaine française, ce n'est pas toujours facile. Pour éviter les polémiques, les présidents squattent généralement le fort de Brégançon, dans le Sud, durant leurs vacances depuis des dizaines d'années. C'est donc là où Emmanuel et Brigitte Macron vont se détendre quand ils peuvent.

Mais le président français souhaiterait apporter quelques améliorations au lieu, avec notamment la construction d'une piscine. Ce qui lui permettrait d'éviter de devoir se rendre à la plage (privée) non loin et donc s'exposer aux paparazzis lorsqu'il décide d'aller piquer une tête.

Une piscine démontable à 34.000 euros

De quoi déclencher un véritable tollé du côté de l'opposition et des anti-Macron, qui voient cette piscine comme un nouveau "caprice" du président. Mais malgré les critiques, Macron va quand même faire construire cette piscine. L’Élysée a même communiqué le prix qu'elle coûtera à l’État, puisque le couple présidentiel ne la financera pas de sa poche (il ne faut pas déconner): 34.000 euros, selon les informations du JDD. La piscine sera profonde de 1,20 mètre et mesurera 10 mètres sur 4.

Ce sera une piscine hors-sol et non creusée, ce qui permettra de la démonter par la suite si besoin mais aussi de respecter les lieux, puisque le fort de Brégançon est classé monument historique.

60.000 euros d'économie

La piscine devrait être construite dans les prochaines semaines et devrait être terminée avant que le couple Macron ne débarque pour ses vacances d'été. Que les Français se rassurent toutefois: cette piscine devrait permettre à leur pays... de faire des économies.

Explications officielles de l’Élysée: avec cette piscine, 60.000 euros vont être économisés, "soit le coût de deux embarcations de la gendarmerie nationale, d'ordinaire dévolues au sauvetage en mer, et qui sont mobilisées l'été pour la protection du président". Ce sera donc 60.000 euros par an que cette piscine va faire "économiser" à la France si on suit la logique élyséenne.

Pas sûr toutefois que cela suffise à convaincre les anti-Macron. Petite consolation pour eux: le président a décidé de renoncer à son projet de faire rénover les cours de tennis du fort de Brégançon. Même si c'est un fan de la petite balle jaune et qu'il trouve que les terrains de Brégançon sont dans un été déplorable, il a préféré éviter une nouvelle polémique...

Déjà lu?