Le coach tunisien s'excuse: "Nous avons été ridicules"

Le coach tunisien a peut-être trop vite parlé. Nabil Maâloul était plutôt confiant avant la rencontre mais a vite déchanté. La faute a une équipe trop portée sur l'attaque et qui a oublié ses tâches défensives. Mais surtout a cause de l’armada offensive des Diables.

"La défense belge est lente, on va essayer d'en profiter": au jeu des petites phrases d'avant match, le coach tunisien avait la langue bien pendue. Un autre joueur estimait que l’Angleterre, vainqueur 2 buts à 1 lors du match précédent, était "supérieure".

Des excuses

Sans vouloir appuyer là où ça fait mal, ils ont dû redescendre les pieds sur terre. Une victoire cinglante, une pluie de buts, un match à sens unique... l'addition aurait pu être plus corsée encore.

Bon joueur, l’entraîneur adverse a reconnu la supériorité des Belges après la rencontre, avant de s'excuser auprès de ses propres supporters: "Comme nous nous y attendions, cela a été un match extrêmement difficile (2-5), extrêmement dur. Dès le tirage au sort, on savait que la Belgique serait un adversaire extrêmement difficile. Il ne faut pas oublier que les Belges sont supérieurs. Mais nous tenons à présenter nos excuses aux supporters tunisiens nombreux dans le stade, nous avons fait de notre mieux, nous tâcherons de nous améliorer à l'avenir."

En larmes

Mais le problème des Tunisiens a avant tout été tactique.S'ils ont fait bloc contre les Anglais, ils étaient trop portés sur l'avant contre les Diables rouges, et ça, comme dirait Philippe Albert, ça se paye cash! "Pour moi on a été ridicules vu la physionomie et le score. Prendre une débâcle 5 à 2, c'est ridicule."

La gestion des émotions aura sans doute aussi pesé dans la balance. Dès l'hymne, Nabil Maâloul était en larmes.

Déjà lu?