Instagram poursuit sa métamorphose: le réseau social veut maintenant concurrencer... YouTube

Instagram est en train de tout bouffer sur son passage. Après Snapchat, le réseau social glisse sur le terrain d'un autre de ses concurrents: YouTube. Via une application, tu peux maintenant poster des vidéos plus longues. De quoi faire entre Instagram et donc Facebook dans une autre dimension.

Ça y est, Instagram a désormais plus d'un milliard d'utilisateurs. C'est moins que Facebook, sa maison mère, mais autant que Whatsapp et Messenger qui appartiennent aussi à Zuckie, aka Mark Zuckerberg. Autant dire Twitter et Snapchat, ses rivaux, sont complètement largués. Facebook est tout puissant, malgré les problèmes de son boss devant le Congrès américain ou les députés européens.

Mais comme si ça ne lui suffisait pas, Instagram veut s'attaquer à un autre marché. Celui de la vidéo, mais plus longue cette fois. "Nous avons débuté avec des photos (de format) carré, puis nous avons lancé la vidéo en 2013. Depuis, la vidéo a explosé (...). La façon dont nous regardons la vidéo a changé", explique Kevin Systrom le co-fondateur d'Instagram.

S'adapter

Il fait directement référence à la chute des audiences TV, surtout auprès du jeune public. D'abord YouTube et puis maintenant Netflix ou Amazon, on consomme la vidéo autrement. Un segment sur lequel Instagram compte bien peser, mais comment?

Jusque maintenant, seules des vidéos de maximum une minute pouvaient être postées sur le réseau social. Mais cela va changer grâce à une application externe appelée IGTV. Elle permettra à tous les utulisateurs de poster des vidéos de dix minutes et à certains utilisateurs, avec beaucoup d'abonnés, de partager des vidéos allant jusqu'à une heure.

IGTV

Ça te dit quelque chose? Dans le mille Émile: Instagram veut mettre YouTube sur la touche, ou en tout cas le concurrencer. Les vidéos des vloggeurs les plus influents dépassent souvent plusieurs millions de vue. Instagram veut faire son entrée sur ce marché juteux. Comme sur YouTube, IGTV va proposer des chaînes sur lesquelles les gens pourront s'abonner et suivre leurs utilisateurs préférés.

Un virage nécessaire pour Facebook qui possède 2,2 milliards d'utilisateurs (champion hors catégorie), mais qui a de plus en plus de mal auprès des jeunes. Si 51% des jeunes Américains se rendent régulièrement sur Facebook, ils 85% à la faire sur YouTube et 72% sur Instagram. Facebook prépare tout simplement l'avenir.

Déjà lu?