Bonne nouvelle: la Wallonie va agrandir la surface de ses réserves naturelles de 110 hectares

En tout, 9 nouvelles réserves naturelles seront créées et trois autres seront étendues. Ces réserves doivent protéger les espèces animales et végétales.

Le ministre wallon de l’Agriculture René Collin (cdH), qui est aussi le ministre de la Nature, de la Forêt et de la Ruralité, a fait une proposition qui semble mettre tout le monde d'accord au sein du gouvernement wallon: étendre la surface des réserves naturelles en Wallonie.

Cela passera par la création de neuf nouvelles réserves et l'extension de trois autres.

Nouvelles réserves:

  • Les ruisseaux de Marvie et de Lutrebois à Bastogne
  • Le ruisseau de Cens à Bertogne et Tenneville
  • La montagne de Deister à La Roche-en-Ardenne
  • La vallée de l’Ourthe à La Roche-en-Ardenne et Rendeux
  • Les anciennes carrières du Nespériat et de la Frégène à Thuin
  • Compogne à Bertogne et Bastogne
  • Chayneux à Durbuy
  • Werelsbach à Saint-Vith
  • Coteau du Mont à Theux

Réserves étendues:

  • La vallée de l’Olef à Bullange
  • Le Thier des Carrières et la Fosse Roulette à Vielsalm
  • Ru des Fagnes à Waimes et Malmedy

Certaines seront directement gérées par la Région, d'autres par des tiers reconnus. Le but est simple: préserver la biodiversité dans le sud du pays. "Les réserves naturelles protègent le patrimoine naturel remarquable ou en danger d’extinction que sont la faune, la flore, l’eau, les sols et les fossiles", explique le ministre. Ces réserves compléteront les zones Natura 2000 européennes.

Cet agrandissement, modeste (mais qui va dans le bon sens), portera à 15.000 hectares la surface de nos sites naturels juridiquement protégés, soit 0,9% de notre territoire. Il suit l'extension du domaine des Hautes-Fagnes décidé en mars dernier. Un havre de paix dont nos espèces ont le plus grand besoin.

Déjà lu?