La Colombie a perdu l'équivalent du Luxembourg en forêts en 2017

Il y a 10 jours, la vidéo d'un orang-outan se battant contre un bulldozer en Indonésie faisait le tour du monde. Aujourd'hui, un rapport nous apprend que la Colombie a perdu sur l'année 2.200 km2 de ses forêts. Comment la déforestation n'est-elle pas encore endiguée à l'heure actuelle? 

On se rappelle tous le déchirement que nous avons ressenti en voyant cet orang-outan se battre pour protéger son habitat il y a quelques jours. La déforestation est un phénomène inarrêtable sur notre planète aujourd'hui... Hier, un rapport alarmant a fait l'état des forêts amazoniennes en Colombie, et le résultat est sans appel. Le pays a perdu 2.200 km2 de ses forêts sur l'année 2017, malgré les efforts réalisés par le gouvernement.

Les forêts colombiennes s'étendent sur une surface de plus de 59 millions d'hectares et constituent plus de 50 % de la superficie du pays. En 2017, un rapport de l'institut d'hydrologie, de météorologie et d'études environnementales du pays (IDEAM) stipulait déjà que "20,6 hectares de forêts naturelles disparaissent chaque heure".

La forêt amazonienne soufre

Selon un nouveau rapport sorti hier 15 juin par le même institut, la déforestation aurait doublé en un an dans la région amazonienne. "Si dans d’autres régions (dans le centre et sur la côte Pacifique) nous sommes parvenus à stabiliser voire enrayer la déforestation, en Amazonie nous avons eu une hausse très forte", a déploré devant la presse le ministre de l’Environnement, Luis Gilberto Murillo. La Colombie, avec le Brésil sont les deux pays qui abritent la plus grande biodiversité du monde, 10% des espèces animales connues dans le monde sont abritées sur leurs territoires.

Les causes de la déforestation en Colombie

Evidemment, les causes de la disparition de ces forêts, sont en grande partie humaines, même si les incendies ont leur part de responsabilité. "Parmi les causes de la déforestation en Colombie il y a les cultures illicites, les incendies et l'élevage" déclarait déjà en 2017 Omar Franco, directeur de l'IDEAM. Les cultures illicites dont il est question, sont celles du coca, essentiel à la fabrication de cocaïne. Mais ce n'est pas la seule cause, l'élevage intensif, la construction d'infrastructures de transports, l'exploitation du bois, les mines, sont aussi identifiables comme causes au phénomène de déforestation.

Espérons que l'année 2018 ne soit pas si désastreuse pour les forêts colombienne. Mais en avril dernier, une décision historique de la court suprême colombienne a imputé au gouvernement de Colombie de mettre fin à la déforestation. Elle a en effet rappelé à celui-ci son devoir de protéger la nature et le climat au nom des générations présentes et futures.

Lire aussi: