L'application anti migrant lancée par le Vlaams Belang est une pure horreur

"Immigration en Belgique: les faits et les chiffres." Lancée le 25 mai dernier, l'application immigration du Vlaams Belang n'a pas fait beaucoup parler d'elle. Pourtant, il suffit de l'ouvrir deux minutes pour comprendre qu'elle n'a qu'un seul but: diaboliser l'immigration. C'est officiel, on peut perdre foi en l'humanité. 

Dans le contexte de crise que connaît la Belgique par rapport à l'immigration, l'horreur de l'application lancée par le Vlaams Belang est passée quasiment inaperçue.

"Immigration en Belgique: les faits et les chiffres. Un aperçu pratique de toutes les informations obtenues à partir des réponses aux questions parlementaires ou des études publiques." C'est ce qu'on peut lire dans la description de "Immigratie APP", qui prétend montrer en temps réel le nombre de réfugiés arrivés en Belgique ainsi que leurs origines. Elle veut également informer sur la politique menée du gouvernement en termes d'immigration. Le tout du point de vue du Vlaams Belang, un parti populiste de droite qui prône également un nationalisme fort.

Des justifications douteuses

Téléchargeable sur Google Play, Immigratie App prétend donner les chiffres de l'immigration en temps réel. Mais ce n'est pas tout. Elle donne également d'autres informations, comme les budgets alloués à l'aide apportée aux migrants, ou aux mosquées (si si)...

Comment fonctionne-t-elle? Sur la page d'accueil, vous avez différents chiffres. Déjà, le choix des chiffres proposés est douteux. Citons par exemple: "presque 1 bénéficiaire du revenu d'intégration sur 2 va à un non-Belge", "presque 1 logement social sur 3 est alloué aux étrangers"... Si ça ce n'est pas de l'incitation à la haine.

Ensuite, vous avez le choix de cliquer sur "meer infos" (plus d'infos), c'est à ce moment-là qu'on a envie de se dire: "mais comment osent-ils?". Car les informations supplémentaires issues de réponses aux questions parlementaires, des ministres, etc., sont souvent faites de raccourcis et de liens douteux.

"Incitation à la haine et racisme"

Les commentaires laissés sur l'application sont sans équivoques, " Comment est-ce possible? Une application créée par un parti raciste qui incite à la haine ne devrait pas pouvoir exister sur le Play Store de Google" peut-on lire. Ou encore "Une application au contenu horrible et incitant à la haine et à la xénophobie", etc. En effet, plusieurs organisations comme "Nous sommes des colibris" invitent la population à aller donner une mauvaise note à l'application, et aussi à laisser un commentaire négatif pour justifier sa note. Elle invite aussi les utilisateurs à dénoncer l'application auprès de Google comme inappropriée.

Lire aussi: