Facepalm: les membres des équipes de tournage de Netflix ne pourront plus se regarder "pendant plus de 5 secondes"

Ça doit être ça le 21e siècle. Les patrons de Netflix ont mis en place de nouvelles règles pour lutter contre le harcèlement. Une sorte de charte que les membres de tournage s'engagent à respecter. #MeToo fait encore des ravages à Hollywood. Dans les deux sens.

Loin de nous l'idée de critiquer le mouvement #MeToo et, plus important, de négliger la lutte contre le harcèlement quelle que soit la forme qu'il prend. Mais parfois, ça va tout simplement trop loin.

C'est le cas chez Netflix où les membres des équipes de tournage ne pourront plus se regarder dans les yeux plus de 5 secondes, ne pourront plus flirter et ne pourront plus demander un numéro de téléphone sans l'accord de la direction.

Netflix, pas épargné

Le tout est rassemblé dans une charte dont le Sun a pris connaissance, mais dont Netflix refuse encore de confirmer l'existence. Interrogé par The Independent, Netflix s'est contenté de dire qu'ils étaient "fiers de la formation anti-harcèlement" qu'ils proposent à leurs équipes de production. "Nous voulons que chaque production Netflix se fasse dans un environnement sûr et respectueux."

Netflix n'a pas échappé à la vague de harcèlements qui sévit à Hollywood et qui a finalement été révélée par le scandale Weinstein. Récemment, c'est la série "Arrested Development" qui a fait l'objet d'une mauvaise pub. Il s'agit d'une série culte de la FOX qui a migré vers Netflix et dont l'acteur principal, Jeffrey Tambor, aurait agressé sexuellement plusieurs actrices transgenres. Il a depuis été renvoyé de la série.

Et n'oublions pas que Kevin Spacey, monument du cinéma, a également été écarté de la série House of Cards. Ce qui a nui à l'image du groupe.

Déjà lu?