Milly Bobby Brown ou Eleven pour les fans rejoint le groupe des victimes du net, à seulement 14 ans

Mauvaise période pour la jeune et talentueuse actrice Millie Bobby Brown, qui incarne Eleven dans Stranger Things. L'affaire est un peu complexe et surtout débile, mais le résultat n'est pas gai du tout: Millie a supprimé son compte Twitter après avoir été la cible de cyber harceleurs. 

L'histoire autour de la jeune actrice Millie Bobby Brown, qui a plutôt l'habitude de kicker des ass dans Stranger Things, prend des proportions démesurées, souvent comme toute polémique qui atterrit sur les réseaux sociaux et plus particulièrement Twitter.

Tout a commencé en fait... par une fake news, et une vraie, selon le site Know Your Meme. Une internaute a raconté s'être fait agresser par la jeune actrice dans un aéroport après lui avoir demandé de faire une photo avec elle. Selon l'utilisatrice, Millie Brown aurait répondu: "Seulement si tu enlèves ton hijab". Encore selon le post de l'internaute, elle aurait répondu "C'est ma foi" suite à quoi, Millie Bobby Brown aurait arraché le foulard et l'aurait piétiné. Avoue, ça sent la fake news à plein nez, non?

On ne peut pas dire qu'on connaisse personnellement l'actrice, mais elle a déjà su faire preuve de beaucoup de tolérance, d'ouverture et d'altruisme dans les quelques discours qu'elle a déjà prononcés. En effet, elle milite personnellement contre le harcèlement de la communauté LGBT. Le moins que l'on puisse dire c'est que c'est une jeune fille engagée et qui ne méritait sans doute pas le bad buzz qui a suivi.

Bad buzz #TakeDownMillieBobbyBrown

En effet, suite à ce post l'utilisateur @JollyBrandon a répondu en tweetant à l'aide du hashtag #TakeDownMillieBobbyBrown, ce qui a réussi à mettre le feu aux poudres et Twitter s'est enflammé. Certains haters ont tout simplement commencé à créer des memes en attribuant de faux propos à Eleven.

Les haters, ces méchants planqués derrière leurs ordis, ont ensuite emprunté la pente glissante de l'islamophobie, de l'homophobie, etc.

Ils n'ont pas hésité à lui attribuer des propos choquants envers ces différentes communautés. Le comble pour une jeune fille, qui, on le rappelle n'a que 14 ans, avait créé un compte Twitter pour lutter contre le cyber-harcèlement et aider les victimes à remonter la pente. Le résultat de ce triste scandale? L'actrice ultra présente sur les réseaux sociaux a été contrainte de supprimer son compte Twitter, @Milliebbrown. En tout cas celui-ci est désactivé depuis quelques jours, pendant que le hashtag #TakeDownMillieBobbyBrown continue de faire couler les propos de vieux trolls haineux.

Millie est toujours présente sur Instagram et n'a pas encore réagi face à la polémique. Mais malgré la défense de tous ses fans (et ils sont nombreux) on comprend qu'une telle situation soit difficile à vivre pour cette jeune fille.

Déjà lu?