Les partis s'unissent pour ne pas devoir payer la RTBF pour la retransmission de la Coupe du monde sur écran géant

Plusieurs communes ont annoncé ne pas vouloir installer d'écran géant dans leur commune pour la Coupe du monde. Au grand dam de nombreux supporters. Mais la raison à cela? Elle est financière. Payer la sécurité, la technique... et surtout la RTBF pour la retransmission des matchs, c'est bien trop pour beaucoup de communes. En réponse à cela, les partis votent au parlement de la FWB une proposition visant l'exonération des droits de diffusion à la RTBF.

La RTBF est détentrice des droits de diffusion des matchs de la Coupe du monde. Et pour certaines personnalités politiques, payer ces droits dans le cadre d'évènements organisés dans les communes, ça n'est pas normal.

"(...)Il nous est apparu évident qu’il convenait de limiter, d’encadrer et de monétiser les initiatives à dimension commerciale liées à la diffusion en public des matchs de la Coupe du monde." C'est ce qu'on peut lire dans un communiqué de la RTBF en réponse aux questions que suscite la diffusion des matchs de la Coupe du monde sur écrans géants. En effet, la RTBF prévoit un cadre spécial relatif à la diffusion des matchs et imagine plusieurs cas de figure où elle réclamerait des droits aux organisateurs d'évènements.

Dans le cas où le match est diffusé sur écran géant à l'intérieur d'un café, d'un restaurant ou autre établissement, la diffusion reste gratuite. Elle l'est également pour des évènements existants, récurrents et planifiés de longue date comme des festivals, kermesses, braderies, etc. Mais pour ce qui concerne les évènements organisés spécialement pour la Coupe du monde, un forfait de minimum 150 euros par jour pour un écran géant pour un évènement de moins de 300 personnes est à payer. Dans le cas où l'évènement rassemblerait plus de 300 personnes, la RTBF prévoit un forfait allant de 1 euro à 1,5 euro par jour par personne et souhaite limiter ce type d'évènement à un par commune.

"La diffusion des matchs des Diables Rouges entre bien dans ses missions de service public"

Pour certains députés du parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, payer ces droits de diffusion est inacceptable. En réaction à cela, le Groupe MR ( à l'initiative du mouvement), les groupes PS, cdH et Ecolo ont déposé une proposition de résolution visant l'exonération des droits de diffusion à la RTBF pour la Coupe du monde 2018 de la FIFA pour les communes. Pour le MR, cela constitue "une belle unanimité autour d'un symbole fort de rassemblement citoyen".

Selon le groupe MR, mené par les députés Philippe Dodrimont, Yves Evrard et Olivier Maroy, la RTBF, dans le cadre de sont contrat de gestion et en tant que chaîne publique, doit "garantir au mieux de ses possibilités techniques, humaines et budgétaires, un accès, dans ses services audiovisuels, à tout ce qui fait l'évènement, qu'il s'agisse notamment des grands directs d'actualité, des principales rencontres sportives, des œuvres cinématographiques importantes et des manifestations culturelles marquantes".

Pour eux donc, la diffusion des matchs des Diables fait donc bien partie des missions du service public. Ils ajoutent que le but des communes, en organisant ce type d'évènement, est de rassembler les citoyens et de renforcer le vivre ensemble et non de s'enrichir. Celles-ci doivent déjà prendre en charge tout le pan sécurité, mais elles doivent aussi compter sur une météo clémente pour faire venir les supporters et ainsi amortir le coût de l'organisation. Le MR se pose donc la question: comment les communes pourraient-elles payer les droits de diffusion à la RTBF si une météo capricieuse décourage les supporters?

Plusieurs commune dont Neufchâteau guidée par Dimitri Fourny (cdH) ou encore Aywaille on d'ailleurs au sein de leur commune voté une motion pour demander l'exonération du paiement de ces droits. Pour les députés du parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, puisque la matière audiovisuelle est une compétence de cette institution, il était important de mener le débat au sein de celle-ci. Le parlement a donc approuvé la résolution à l'unanimité et enjoint le gouvernement à exonérer les communes de la redevance.

Respect du cadre de la FIFA

Mais est-ce que cela peut faire changer les choses en réalité? Probablement pas, car comme il l'est clairement énoncé dans son communiqué, la RTBF agit dans un cadre défini par la FIFA. "Elle a octroyé le droit de monétisation lié aux grands écrans avec toute une grille qui est d’application dans tous les pays. Si la FIFA l’a édictée, c’est qu’elle a estimé nécessaire et juste d’appliquer cette approche. Après, chaque pays a le droit de l’appliquer ou non. En Belgique francophone, nous avons décidé de le faire mais avec des nuances", expliquait au Soir, Vincent Crabbé, directeur marketing et communication de la RTBF début juin.

Il y a donc de fortes chances que la motion déposée au parlement n'aboutisse pas. La RTBF déclare mettre en tout en oeuvre pour permettre aux Wallons et aux Belges de profiter de la diffusion des matchs, d'émissions de qualité. Elle ne nie pas le côté populaire de la retransmission sur grands écrans mais rappelle le cadre émis par la FIFA.

Déjà lu?