Honteux! Amazon ne paye pas ses employés chinois de manière légale

C'est illégalement qu'Amazon a payé des milliers d'intérimaires qui avaient été embauchés pour fabriquer les enceintes intelligentes Echo ainsi que les liseuses Kindles. 

C'est une enquête menée par l'Observer et par l'ONG China Labor Watch qui a pointé le méfait du doigt: les conditions de travail au sein de l'usine Foxconn - l'usine qui assemble les produits d'Amazon - sont "contraires à l'éthique et illégales".

En réalisant sa propre enquête, Amazon a constaté que Foxconn embauchait un très grand nombre de travailleurs intérimaires et que leurs heures supplémentaires n'étaient pas payées de façon suffisamment correcte. En effet, ce n'est pas moins de 40% du personnel de l'usine qui avaient le statut d'intérimaire. Lors des heures supplémentaires, ces derniers ne percevaient qu'un taux horaire normal quand ils pouvaient normalement obtenir la durée et demi comme le stipule la loi chinoise et le code de conduite d'Amazon.

Intérimaire, un statut tout bonnement horrible. En plus de n'avoir pas droit à des congés maladie ou des congés payés, ils sont directement mis de côté sans salaire lors des périodes moins productives à l'usine. Afin d'éviter que les entreprises profitent de la situation pour les exploiter et baisser leurs coûts, la Chine a limité, depuis 2014, l'utilisation de la main-d'oeuvre à 10%.

"Déterminés à faire en sorte que ces problèmes soient résolus."

"Amazon prend au sérieux les violations signalées de notre code de conduite des fournisseurs." a tout de suite commenté le géant américain dans un communiqué de presse. "Nous avons immédiatement demandé un plan d'action correctif de Foxconn Hengyang détaillant leur plan pour remédier aux problèmes identifiés et nous effectuons des évaluations régulières pour surveiller la mise en œuvre et la conformité avec notre code de conduite des fournisseurs. Nous sommes déterminés à faire en sorte que ces problèmes soient résolus."

Déjà lu ?