Avec le Cannabis Act, le Canada sera le premier pays du G7 à légaliser la weed

C'était l'une des promesses de campagne de Justin Trudeau et le Sénat canadien vient de l'accepter: la légalisation du cannabis. Cette mesure va faire de nombreux heureux.

C'est la fête au Canada. Cet été, les Canadiens devraient pouvoir fumer de la weed en pleine rue et aux yeux de tous sans être inquiétés. Le Cannabis Act, poussé par premier ministre canadien Justin Trudeau, a été adopté jeudi par le Sénat canadien à 56 voix contre 30 (et une abstention). Il doit maintenant revenir devant les députés pour être définitivement adopté.

La loi C-45, le Cannabis Act, propose de légaliser l'accès au cannabis tout en contrôlant et régulant la façon dont les producteurs le font pousser. Le gouvernement gardera aussi un oeil sur sa distribution et sa vente. Pour les partisans de cette loi, c'est un grand pas dans la lutte contre le crime organisé.

La consommation de cannabis est déjà légalisée en Uruguay mais une fois que la loi sera adoptée par les parlementaires, le Canada sera le premier pays du G7 à légaliser cette drogue douce. Un pas majeur qui fait dire à beaucoup "je suis fier d'être Canadien", comme on peut le lire sur les réseaux sociaux.

Très encadré

Cette loi vise avant tout à sécuriser la consommation et le commerce du cannabis. Les libéraux du gouvernement Trudeau sont arrivés à la conclusion que l'interdiction totale de la consommation de marijuana à titre récréatif était quasiment impossible, le produit trouvant toujours d'autre canaux illégaux pour être écoulé. En encadrant l'univers de cette consommation (production, distribution, vente, restriction), les députés estiment pouvoir mieux protéger la jeunesse.

Ainsi, le nouveau texte plusieurs fois amendé "autorise des personnes à posséder, vendre ou distribuer du cannabis si elles sont autorisées à vendre du cannabis en vertu d'une loi provinciale qui contient certaines mesures législatives". Mais elle "interdit la promotion, l'emballage et l'étiquetage du cannabis susceptible de séduire les jeunes ou d'encourager sa consommation, tout en permettant aux consommateurs d'avoir accès à des informations leur permettant de prendre des décisions éclairées sur la consommation de cannabis."

En gros, la législation qui encadre la vente de la weed sera similaire aux armures administratives qui blindent la vente des clopes et de l'alcool en Belgique: les produits sont interdits aux moins de 18 ans et sont de préférence affublés de gros avertissements peu ragoûtants.

Joie commerçante

N'oublions pas que cette légalisation aura également un énorme impact commercial et les sociétés qui ont capitalisé sur la culture du cannabis se frottent déjà les mains. Canopy Growth, Aurora Cannabis, Aphria Inc, SupremePharma, OrganiGram, Emblem Corp... toutes ces entreprises spécialisées dans la production de cannabis à usage médical vont pouvoir diversifier leurs offres.

Ce matin, la courbe en bourse de ces entreprises était plutôt tristounette mais si on l'observe sur les cinq derniers jours - les jours augurant l'arrivée de la décision sénatoriale concernant le Cannabis Act -, on voit nettement une croissance positive de leurs actions. Clairement, cette nouvelle législation va faire des heureux, chez le consommateur autant que chez le producteur.

Déjà lu?