C'est quoi la blockchain, cette technologie utilisée par les crytomonnaies?

Sécurisée et décentralisée, la technologie des chaînes de blocs sert à stocker et transmettre des informations. Avantages: sa traçabilité et sa transparence.

Quand on parle de blockchain (ou chaîne de blocs en français), on a souvent les cryptomonnaies telles que le Bitcoin, l'Ethereum ou encore le Ripple qui viennent en tête. Mais la blockchain ne sert pas uniquement de récipient pour les monnaies virtuelles. La blockchain est avant tout une technologie qui permet d'échanger des informations et de suivre le parcours de ces informations à la trace.

La blockchain est totalement transparente

La chaîne de blocs est une technologie totalement transparente et sécurisée dans le sens où chaque mouvement est numéroté et codé. Par contre, réussir à lire les méta-données d'une chaîne n'est pas à la portée de tous sachant qu'il est question ici de suites de chiffres et de lettres.

L'avantage des transactions réalisées avec la technologie blockchain est qu'elles ne sont surveillées par aucun organe de contrôle. À priori, aucune autorité ne gère ces échanges ni n'a le droit d'interférer dans tes transactions. Lorsqu'il est question de cryptomonnaies, aucune banque ne peut ainsi taxer vos transactions. Par contre, si tu passes par une bourse d'échange, tu seras taxé.

Le fonctionnement de la chaîne de blocs

La chaîne de blocs est "une base de données qui contient l’historique de tous les échanges effectués entre ses utilisateurs depuis sa création", explique Blockchain France. "Cette base de données est sécurisée et distribuée: elle est partagée par ses différents utilisateurs, sans intermédiaire, ce qui permet à chacun de vérifier la validité de la chaîne."

Chaque mouvement effectué sur la chaîne de blocs est enregistré dans un nouveau bloc. Les informations enregistrées sont notamment l'heure et la date à laquelle les transactions sont réalisées. Ces transactions sont regroupées dans des blocs qui sont eux-mêmes validés par des nœuds. Les nœuds sont des chiffrements réalisés par des machines de façon aléatoire. C'est la réponse à ces calculs complexes qui permet la création de nouveaux blocs.

Banque, recherche, industrie pharmaceutique

Les utilisations de la technologie blockchain sont pléthores même si les plus connues sont les transactions monétaires. Avec la chaîne de blocs, les transactions ne peuvent être validées tant que toutes les informations n'ont pas été validées. Ce qui en font les monnaies les plus traçables et transparentes à ce jour.

La blockchain est également de plus en plus utilisée dans la recherche scientifique et le développement de nouvelles technologies. La start-up Singularity NET, par exemple, a pu élaborer la série de robots Sophia grâce au système d'échange de données décentralisé qu'est la blockchain. Avec la blockchain, aucune des informations très pointues qui circulaient ne pouvaient se perdre.

De nombreux autres secteurs s'intéresse aujourd'hui à cette technologie: assurance, santé et industrie pharmaceutique, agroalimentaire, luxe, commerce international, distribution, industrie musicale, énergie, vote… Ses usages sont si variés que l'Union européenne a récemment signé un accord de partenariat pour "préparer le lancement d'applications blockchain à l'échelle européenne dans le marché unique numérique au profit des secteurs public et privé".

Déjà lu?