Pour Bill Clinton, sa relation avec Monica Lewinsky n'a rien à voir avec #MeToo

Ce qui s'est passé il y a 20 ans entre Bill Clinton et Monica Lewinsky aurait-il provoqué la chute du président? Cette affaire aurait-elle prise encore plus d'ampleur? C'est ce qu'a voulu savoir NBC's Today qui a posé la question au principal intéressé. Le mouvement #MeToo étant passé par là.

L'affaire Monica Lewinsky a défrayé la chronique en 1998. Mais la jeune stagiaire de 22 ans qui travaillait à la Maison-Blanche s'est-elle laissée séduire ou Bill Clinton a-t-il profité de son statut? Une telle affaire aurait-elle pris une autre dimension en 2018, après la vague d'indignation du mouvement #MeeToo? C'est la double question que s'est posé NBC qui s'est directement adressé à l'ancien président des États-Unis.

"Je ne pense pas que cela serait un problème (aujourd'hui). Parce que les gens se baseraient sur les faits et pas sur les faits imaginés. Si les faits étaient les mêmes aujourd'hui, il n'y aurait pas de différence." Dans sa réponse, Bill Clinton suggère que sa relation avec Monica Lewinsky était consentie, qu'elle ne découlait pas d'un abus de pouvoir.

"Un grossier abus de pouvoir"

Le journaliste lui demande ensuite s'il s'est excusé auprès de Monica Lewinsky? Le président a répondu "oui", faisant référence à ses excuses publiques devant le peuple américain à la télévision. Le président rappelle qu'à l'époque, "deux tiers des Américains ont continué à le soutenir". Il ne voit donc pas pourquoi il aurait démissionné. Surtout que depuis, il a "essayé de faire du bon boulot dans sa vie et avec son travail", a conclu Bill Clinton.

On se rappelle que la principale intéressée avait déjà réagi à propos de l'affaire qui porte son nom, c'était dans le Vanity Fair, en mars dernier. Voici ce qu'elle disait: "Certains pensent toujours que mon expérience à la Maison-Blanche n'a rien à voir avec ce mouvement (MeeToo). Ce qui s'est passé en Bill et moi n'était pas une agression sexuelle, mais nous nous rendons compte maintenant que cela avait affaire avec un grossier abus de pouvoir."

Pour rappel, trois autres femmes ont accusé Bill Clinton de mauvaise conduite à leur égard.

Déjà lu?