Plus de dispute avec le contrôleur pour monter dans le train après le coup de sifflet: les portes seront fermées

Gros changement pour la SNCB: les trains partiront maintenant avec les portes fermées et non plus ouvertes. Ce changement est prévu pour le 10 juin prochain et va renforcer la sécurité et surtout mettre fin à de nombreuses disputes entre passagers et personnel de la SNCB

La SNCB avait annoncé un nouveau plan de départ des trains il y a trois mois. Et ce fameux plan va débuter le dimanche 10 juin.

Alors en quoi consiste-t-il? Pour le moment, quand tout le monde a embarqué, le chef de bord donne un coup de sifflet indiquant le départ du train. Toutes les portes sont fermées, exceptée celle par laquelle il va embarquer. Il tourne alors une clé dans un boîtier situé sur le quai et monte dans le train par la porte restée ouverte. La porte reste donc ouverte mais les passagers ne peuvent plus embarquer. Mais parfois, certains trains de démarrent pas immédiatement car l'accompagnateur attend le signal de départ avant de fermer la porte.

Tous les voyageurs savent qu'il est interdit de rentrer par cette porte même si le train est encore immobile. Mais de nombreux passagers tentent de s'immiscer dedans ou de négocier avec le contrôleur pour qu'il les laisse entrer. Et en cas de refus, c'est souvent la dispute. Les passagers voient le train à quai, porte ouverte, et se demandent pourquoi ils ne peuvent pas monter. En fait, le train peut partir à tout instant et ce serait extrêmement dangereux de faire monter des voyageurs à ce moment-là.

À quai, portes fermées

Désormais la procédure va changer et ce à partir du dimanche 10 juin. Les portes seront fermées directement après le signal de départ. "Lorsque le chef de bord aura donné le signal de départ, il fermera toutes les portes du train, y compris la dernière. Le train ne restera donc plus à quai avec une porte ouverte. Grâce à cette procédure adaptée, la SNCB améliore tant la sécurité des voyageurs que celle des accompagnateurs", explique la porte-parole de la SNCB, Elisa Roux, à la DH.

En plus d'améliorer la sécurité des passagers et du personnel, cette nouvelle procédure devrait également permettre d'améliorer la ponctualité des trains. C'est tout benef'!

Déjà lu?