Vogue met une princesse saoudienne dans une voiture quand sa famille enferme des femmes pour la même raison

La dernière cover de Vogue Arabie a été saluée pour son progressisme. Elle montre la princesse  Hayfa bint Abdullah al-Saud au volant d'une voiture décapotable face au désert. Le problème est qu'au même moment, 11 militants ont été envoyés en prison pour avoir demandé que les femmes puissent le faire en Arabie saoudite. Et c'est la famille de la princesse qui en est responsable.

Le 24 juin sera une date historique pour l'Arabie Saoudite: les femmes pourront enfin conduire des voitures. En prévision de ce moment unique, le numéro de juin de Vogue Arabia célèbre les "femmes pionnières de l'Arabie saoudite". La couverture montre la princesse Hayfa bint Abdullah al-Saud sur le siège du conducteur avec des gants en cuir et des talons hauts sous laquelle il est écrit "Driving Force" ("force motrice").

À première vue, on ne peut que saluer cette évolution: l'élite du pays ouvre la voie à l'égalité des sexes. Pourtant, cette même élite emprisonne au même moment des militantes qui réclamaient ces mêmes droits. 11 militants, hommes et femmes, à la tête d'une campagne pour mettre fin à l'interdiction de conduire, ont été arrêtés le mois dernier. Ils ont été accusés d'être des "traîtres" et de porter "atteinte à la stabilité du pays". Quatre d'entre eux ont été libérés, selon Amnesty International.

De nombreux médias européens ont vanté cette "Une emblématique" mais plusieurs militants ont souligné l'hypocrisie de cette photo.

La journaliste Osha Mahmoud se demande où est l'erreur?

"Est-ce que Vogue Arabie célèbre les mauvaises femmes saoudiennes?

Alors que les femmes saoudiennes qui ont fait campagne pour l'interdiction de conduire pourraient faire face à la peine de mort, cette princesse saoudienne est sur la couverture du magazine et est célébrée comme une "pionnière"."

Une hypocrisie qui pointée par d'autres internautes

"Une princesse sur la couverture de Vogue Arabie pour célébrer la levée de l'interdiction tandis que les activistes sont en prison pour trahison"

Qui en fait même rire (jaune) certains

"Je rigole si fort que mes glandes d'ironie vont éclater. Une princesse saoudienne est sur la couverture de Vogue Arabie pour célébrer le fait que les femmes sont finalement autorisées à conduire. Pourtant, sa famille emprisonne actuellement les femmes pionnières qui se sont battues pour ce droit."

Des militants ont donc décidé de remplacer la princesse de la cover avec des activistes

"Après que Vogue Arabie ait pensé qu'il serait logique de présenter HRH en juin 2018 sur "les pionnières des femmes de l'Arabie saoudite" et leur conduite, les femmes saoudiennes ont saisi Twitter pour objecter et remplacer son image avec 3 des militantes arrêtées et étiquetées comme "traîtres ": Aziza, Loujain, & Eman."

Au fait, voici la cover

Déjà lu?