Avec "Places", Tinder veut te permettre de matcher encore plus facilement à tes endroits préférés

Il pourrait bientôt y avoir du nouveau sur Tinder. L'application de rencontres teste une nouvelle fonctionnalité: avec "Places", il sera possible de savoir si des matches potentiels squattent les mêmes endroits que toi. Idéal pour faciliter la drague, même si cela pourrait en gêner certains.

Il y a peut-être cette fille (ou ce mec) que tu croises tous les jours au Starbucks du coin avant d'aller au boulot. Avec un peu de chance, cette personne sera sur Tinder, et tu auras l'occasion de matcher avec elle grâce à "Places" bientôt.

Cette nouvelle fonctionnalité de Tinder a pour but de te faire rencontrer des personnes qui ont l'habitude d'aller aux mêmes endroits que toi. Elle est actuellement en phase de test à Sydney et Brisbane en Australie, et à Santiago au Chili, explique Tech Crunch.

Comme Happn

Voir cette nouvelle fonctionnalité testée si rapidement peut être surprenant, alors que The Verge avait dévoilé ce projet de Tinder il y a seulement quelques jours, captures d'écran à l'appui. Avec "Places", Tinder va en fait utiliser ta géolocalisation pour définir les endroits où tu squattes le plus. Cette information sera partagée, si tu le souhaites (il est possible de "cacher" certains endroits), à des possibles "matches" qui squattent les mêmes endroits que toi.

"Nous utiliserons votre localisation pour trouver les endroits où vous êtes allés récemment et vous montrer des personnes qui ont été aux mêmes endroits. […] Ils verront que vous y avez été aussi, et si vous matchez, vous pourrez entamer une conversation en sachant déjà que vous avez cela en commun", peut-on lire sur les captures d'écran dévoilées par The Verge concernant cette fonctionnalité. "Les utilisateurs peuvent seulement voir où vous êtes allés, pas où vous vous trouvez. Votre localisation présente ne sera pas affichée. […] Vous serez également en mesure de contrôler quels endroits seront visibles pour les autres", ajoute Tinder concernant Places, fonctionnalité qui se rapproche de ce que Happn, une application de rencontres concurrente, propose aussi.

Un certain "suivi" qui pourrait toutefois se révéler gênant pour des utilisateurs, qui n'auraient pas envie d'être pistés de la sorte juste pour de la drague. Tinder assure toutefois que les utilisateurs garderont le contrôle de leur vie privée et que "Places" ne sera pas imposée à ceux qui ne le veulent pas. Surtout, reste à voir si les tests menés actuellement se révèleront concluants: rien ne dit que Tinder balancera "Places" de la sorte sans y apporter quelques modifications selon les retours des utilisateurs qui peuvent déjà tester cette fonctionnalité.

Déjà lu?