Parfait pour oublier les méchants députés européens: Zuckerberg a retrouvé le sourire à Paris

Mark Zuckerberg a été reçu mercredi à l’Élysée par Emmanuel Macron, en compagnie d'autres patrons de géants de la tech. L'occasion pour le Président français de s'entretenir avec le boss de Facebook et de lui faire un peu de lèche...

Mark Zuckerberg n'a pas eu le temps de souffler durant son petit séjour en Europe. Le boss de Facebook n'a pas traversé l'Atlantique pour jouer au touriste. Mardi, il a d'abord dû répondre aux questions des députés européens. Une audition tendue, qui n'a toutefois pas apporté toutes les réponses espérées après les récents scandales qui ont éclaboussé Facebook (coucou Cambridge Analytica). Heureusement pour "Zuck", son petit séjour à Paris est plus sympathique.

Tech For Good

Zuckerberg est d'abord allé taper la discut' avec Emmanuel Macron à l'Elysée. Le président français a accueilli en grande pompe plusieurs patrons de géants de la tech à l'occasion de sa journée "Tech For Good". Étaient notamment présents en plus du boss de Facebook: Satya Nadella (Microsoft), Dara Khosrowshahi (Uber) ou Virginia Rometty (IBM). Autant d'entreprises qui s'amusent à dribbler le fisc français chaque année, comme l'a fait remarquer l'émission Quotidien (voir tweet- ci-dessous). Facebook n'a ainsi payé qu'1,16 million d'euros d'impôts en France en 2016, au lieu des 80 millions d'euros attendus...

Pas sûr que Emmanuel Macron se soit montré très sévère avec ses invités si on en croit le quotidien 20 Minutes, qui parle d'un "léchage de pompes" en règle. Le Figaro confirme, ajoutant que les sujet qui fâchent n'ont pas vraiment été abordés... Macron a surtout déroulé le tapis rouge pour les géants de la Silicon Valley, dont certains ont annoncé dans la foulée quelques bonnes nouvelles, comme la création d'emplois (1.800 pour IBM en France quand même).

Facebook va "continuer d'investir en France"

Mark Zuckerberg a été l'un des seuls à s'entretenir personnellement avec le président français. La teneur de leur échange n'a, bien sûr, pas filtré. "Zuck" et "Manu" se sont par contre fait prendre en photos sous toutes les coutures, histoire d'immortaliser ce moment. Dans la foulée, l'entrepreneur américain a affirmé que Facebook "continuerait d'investir en France" dans un message publié sur sa page officielle, sans donner plus de détails.

Dans la journée, le président français a dévoilé quelques détails: "J’ai été très clair sur les sujets de fiscalité, de respect de la vie privée et de lutte contre les messages de haine sur Internet avec deux sujets importants, qui sont la lutte contre la propagande terroriste et le harcèlement sur le net", a assuré Emmanuel Macron sur Europe 1, assurant avoir mis la pression à "Zuck" sur toutes ces thématiques. Pour, ce dernier était tout sourire et a fait tomber le costard dans la soirée pour fêter les trois ans du centre européen de recherche en intelligence artificielle de Facebook dans la capitale française.

Une soirée où les sujets qui fâchent n'avaient pas leur place.

Déjà lu?