Trois mois après Parkland, une nouvelle fusillade dans un lycée américain fait 10 morts

Seulement trois mois après la terrible fusillade dans un lycée de Parkland en Floride, les États-Unis sont de nouveau sous le choc. Dans un lycée de Santa Fe au Texas, des coups de feu ont retenti et le bilan est encore une fois lourd: 10 morts. Le tireur, lui, a été arrêté. 

Ce vendredi, une fusillade a éclaté dans le lycée de Santa Fe dans l'état du Texas aux États-Unis. Encore une fois, le bilan est lourd puisque 10 morts dont un professeur sont à déplorer, annonce le shérif Ed Gonzalez.

"C'est avec tristesse que je peux confirmer que 10 personnes ont été tuées et que 10 ont été blessées", a confirmé un peu plus tard à la presse le gouverneur du Texas Greg Abbott, qui s'est rendu sur le lieu du drame.

Le tireur, lui, a rapidement été appréhendé, affirme le directeur adjoint de l'école. Un autre suspect a aussi été arrêté, comme l'annonce le shérif Ed Gonzalez sur Twitter. Les deux suspects seraient tout deux des étudiants.

Plusieurs médias américains ont identifié l'auteur comme étant Dimitrios Pagourtzis, un étudiant de 17 ans. Selon le Houston Chronicle, il était armé d'un fusil semi-automatique AR-15, un revolver, un fusil à pompe et des bombes artisanales.

Tout a commencé vers 8h du matin quand des coups de feu ont été signalés à la police. "Quelqu'un est entré avec un fusil et a commencé à tirer, et cette fille a été blessée à la jambe", a déclaré un témoin seulement identifié avec le prénom Nikki, à la chaîne locale ABC13.

Mais plus tard dans la journée, les autorités auraient trouvé des explosifs dans et près de l'école, peut-on lire sur CNN.

Trump réagit

Donald Trump, le président qui suggérait d'armer les professeurs pour éviter ce genre de drame, a déjà réagi. Dans un petit tweet, il implore que Dieu protège toutes les victimes. Plus tard, dans une conférence de presse, le président américain s'est exprimé plus longuement: "Cela fait trop longtemps que ça dure. Depuis des années, des décennies. Nous sommes en deuil après cette terrible attaque. Aux étudiants, leurs familles et le personnel: nous serons avec vous pour toujours. Mon administration fera tout pour protéger étudiants et écoles, pour éviter que les armes finissent entre les mains de ceux qui sont un danger pour eux-mêmes et les autres. Que dieu soit avec les victimes et leurs familles."

Mike Pence, le vice-président américain s'est aussi exprimé lors d'une conférence de presse: "Aux étudiants, familles, enseignants du lycée de Santa Fe, tous ceux qui sont touchés et à la communauté toute entière: nous sommes avec vous, vous êtes dans nos prières, et vous êtes dans les prières du peuple américain."

Nul doute que cette énième fusillade va de nouveau relancer le débat sur le port d'armes aux États-Unis...

Les policiers ont demandé aux étudiants de vider leur sac

Voici l'un des témoignages récoltés par la presse locale

Déjà lu?