Tranquillement, Platini avoue "la petite magouille" pour que la France affronte le Brésil en finale de la Coupe du monde 98

Quand il y a de la gêne, y a pas de plaisir. Une maxime qui fonctionne toujours aussi bien avec la FIFA. L'ancien joueur de légende et co-organisateur du Mondial 98 Michel Platini ne semble en ressentir aucune. Il a avoué que la France avait tout fait pour éviter de jouer le Brésil avant la finale.

"Quand on a organisé le calendrier, on a fait une petite magouille", a expliqué Michel Platini sur les antennes de France Bleu. C'était lors de la Coupe du Monde 1998, organisée par ses soins sur le sol français.

Si les autres le font...

"Si on finissait premier du groupe et que le Brésil finissait premier, on ne pouvait pas se rencontrer avant la finale. On est à la maison, il faut bien profiter des choses", explique-t-il visiblement sans gêne. "On ne va pas organiser pendant six ans la Coupe du monde si on ne peut pas faire quelques petites magouilles": cette phrase pourrait faire l'effet d'une bombe si cela ne se faisait pas dans le cadre de la FIFA, où la magouille est un sport professionnel.

"Vous pensez que les autres, ils ne le faisaient pas aux autres Coupes du Monde?", interroge Platini. Aucune réaction du journaliste. Bienvenue dans le monde du football.

Déjà lu?