Tentative d'attentat inédite en France: un Égyptien prévoyait une attaque à la ricine

Gérard Collomb, le ministre de l'Intérieur français, a annoncé ce matin qu'un projet d'attentat a été déjoué. Une tentative particulière et inédite puisqu'il s'agissait d'un attentat à la ricine, un poison très puissant. Une des deux personnes interpellées a depuis été mise hors de cause.

La France a déjoué un attentat inédit sur son sol: "Deux jeunes gens d’origine égyptienne qui s’apprêtaient à commettre un attentat, avec soit de l’explosif soit à la ricine, ce poison […] très fort", a déclaré Gérard Collomb, le ministre de l'Intérieur, sur BFMTV.

"Ils avaient des tutoriels qui indiquaient comment construire des poisons à base de ricine. Ils étaient deux frères", a ajouté le ministre de l'Intérieur. Il s'est avéré par la suite que les deux protagonistes n'étaient pas frères, l'un d'entre eux a d'ailleurs été mis hors de cause. Mais l'autre est maintenant écroué pour association de malfaiteurs terroriste criminelle. Il serait même passé aux aveux selon une source proche du dossier rapportée par l'AFP.

L'arrestation date du 11 mai dernier, soit la veille de l'attaque au couteau qui a fait cinq blessés et un mort à Paris.

Une première

Reste que cette tentative d'attentat chimique est une première en France. Même si le Secrétariat général de la Défense et de la Sécurité nationale avait prévenu l'an dernier "la volonté manifeste de certains groupes terroristes d’acquérir tout type de substances chimiques voire de les employer contre le territoire français".

Il s'agit en fait d'une tentative inédite sur tout le continent en ce qui concerne une attaque terroriste. Là encore, le ministre britannique de la Sécurité avait prévenu l'an dernier que "L'EI prévoyait des attaques chimiques de masse en Europe".

Depuis 2015, la France aurait déjoué 51 attentats, a déclaré fin mars le Premier ministre français Édouard Philippe.

Déjà lu?