"This Is America" de Childish Gambino était explosif mais ces remix sont bien aussi

"This Is America" continue de secouer les médias américains et Internet aime ça. Les analyses du morceau de Childish Gambino et de son clip se multiplient sur la toile. Et les détournements aussi. Pour notre plus grand plaisir.

Avec "This Is America", Childish Gambino nous a sans doute pondu le morceau de l'année. Violent et cathartique, c'est le son qui dépeint l'Amérique de Trump, balafrée par la haine raciale et traumatisée par les fusillades en série.

Le morceau a reçu un accueil unanime outre-Atlantique au sein d'une presse que l'on pourrait qualifier de "mainstream et démocrate".

Du prestigieux New Yorker à Vulture, en passant par CNN et Vanity Fair, la sulfureuse chanson de Donald Glover est décrite comme une "provocation élégante" qui "nous purifie de la descente de Kanye dans l'idiotisme anti-Noir et festif". "La puissance de l'esthétique de [Hiro] Murai", le réalisateur, est également applaudie.

Sur Internet aussi

Un engouement qui se ressent également sur Internet: 12 jours après sa mise en ligne, le clip est toujours numéro 2 des tendances et cumule déjà plus de 130 millions de vues. Des vidéos incroyables sur YouTube décryptent les nombreux sens cachés dans les décors du clip tandis que d'autres s'amusent à souligner les ad-libs appuyés par des artistes connus.

Certains ont cru ainsi entendre Chance The Rapper, Kanye West ou encore Kendrick Lamar poser leurs voix en fin de couplet. En réalité, ce sont Young Thug, 21 Savage, Quavo, Slim Jxmmi et BlocBoy JB qui sont apparus sur le morceau. Moins connus que les précédents mais tous aussi lourds. Voire plus.

Et comme tout bon morceau qui défraie la chronique - voire ta coiffure de bon auditeur - "This Is America" a droit à son lot de remix, plus ou moins savoureux.

Pour rappel, voici "This Is America"

 

Et voici un détournement plutôt festif

Puis un autre, qui donne envie de Tequila (c'est sale, Saul)

Et celui-ci qui... pourquoi pas?

Il y a aussi cette version du rappeur marocain Don Bigg qui est une critique de la politique de son propre pays

 

Sans oublier cette version qui se veut sans doute féministe

 

Et enfin, cette version qui... "Hey, I just met you and this is crazy..."

 

Bref merci Troy, enfin Earn ou Calrissian... soit: Childish Gambino!

Déjà lu?