Fox News en remet une couche sur Molenbeek, "la capitale du djihad en Europe"

Fox News n'a pas fini de régler ses comptes avec Molenbeek. Deux ans après que Donald Trump ait qualifié la commune bruxelloise de "trou à rats" sur la chaîne américaine, une chroniqueuse en remet une couche sur "la capitale du Djihad en Europe". Interrogée, la bourgmestre Françoise Schepmans (MR) dit avoir été piégée.

Katie Hopkins est une ancienne star de la t é-réalité qui a travaillé pour un média canadien d'extrême droite. Elle est maintenant chroniqueuse pour Fox News et s'est présentée en tant que touriste face à la Françoise Schepmans (MR), la bourgmestre de Molenbeek. Elle a tenté de la piéger avec plusieurs questions tendancieuses.

Katie Hopkins se demande par exemple pourquoi la commune bruxelloise n'a pas repéré Abdelslam plus tôt? Ennuyée, Françoise Schepmans lui répond dans un anglais approximatif que "ce n'est pas le job de la police locale mais bien de la police fédérale".

Une réponse qui ne semble pas satisfaire la chroniqueuse qui a déjà un avis bien tranché: "La bourgmestre, elle est là depuis 6 ans et elle n?a rien fait. C?est une partie du problème dans la capitale du djihad en Europe. Les politiciens ferment les yeux parce qu?ils dépendent des votes des musulmans. C?est la raison pour laquelle des attentats ont été planifiés en Belgique."

"Tout le monde porte la Burkah"

Sa conclusion sur Molenbeek est on ne peut plus caricaturale: "Cette ville est connue pour être un lieu où les autres reporters n?osent pas s'aventurer. Il y a 80 % des musulmans, et de nombreux religieux extrémistes. J?étais la seule femme à ne pas porter de voile sur le marché. Tout le monde porte la Burkah." Quiconque se promenant à Molenbeek sait que ce n'est absolument pas vrai, même si des problèmes subsistent.

Françoise Schepmans s'est en tout cas sentie piégée, comme elle l'explique au micro de la RTBF: "Katie Hopkins est venue avec un scénario prédéterminé. Elle était là pour casser la commune et ses habitants. Les propos qu?elle tient sont inacceptables. C?est une atteinte à l?image de la commune scandaleuse et inacceptable." On sent en tout cas la bourgmestre de Molenbeek mal à l'aise tout le long de l'interview.

 

Déjà lu?