Le Beitar "Trump" Jerusalem: quand un club de foot israélien rend hommage au président américain

Ce lundi, l'ambassade des États-Unis prendra officiellement ses quartiers dans la ville de Jérusalem, capitale symbolique de l'État hébreu et de l'État palestinien. Ce déménagement voulu par Donald Trump est vécu comme une provocation par le monde arabe. Du côté juif, on salue une décision logique. Le club phare de la ville a même décidé de changer de nom pour rendre hommage au président américain.

Le Beitar Jérusalem, six fois champion d'Israël, est le 2e club le plus populaire du pays derrière le Maccabi Tel-Aviv. Son président a pris la décision d'honorer Donald Trump suite au transfert de l'ambassade US vers Jérusalem, justement depuis Tel-Aviv.

"Depuis 70 ans, Jérusalem a attendu une reconnaissance internationale, jusqu'à ce que le président Donald Trump, dans une démarche courageuse, reconnaisse enfin Jérusalem comme la capitale éternelle d'Israël": faites place au Beitar "Trump" Jérusalem! Ce qui pourrait faire figure de mauvaise blague est tout à fait réel.

C'est en effet ce lundi que le déménagement symbolique de l'ambassade prendra forme. Ivanka, la fille du président américain, et son mari Jared Kushner, seront présents à Jérusalem pour célébrer l’événement qui est vu comme une véritable provocation dans le monde arabe.

"Beitar Hitler Trump Jérusalem"

D'autant que la tension est palpable depuis le retrait des États-Unis de l'accord sur le nucléaire iranien. La semaine dernière, Israël a même décidé de frapper des positions iraniennes en Syrie suite à plusieurs tirs de roquettes. La communauté internationale s'inquiète. Mais Trump joue la stratégie du pire. Le président tente un nouveau coup de poker pour tenter de désamorcer la crise israélo-palestienne. Pas sûr qu'il connaisse la même réussite qu'entre les deux Corée. Pour preuve, le chef d'Al Qaïda a déjà appelé au Jihad contre le déménagement de l'ambassade US.

Du côté du Beitar Jérusalem, on est beaucoup plus optimiste à l'égard du président américain et de sa stratégie. Mais la décision même de faire rebaptiser le club fait polémique. En témoigne ce trollage sur Wikipédia: à la place du Beitar Jérusalem, on peut maintenant lire... le Beitar Hitler Trump Jérusalem.

Déjà lu?