Place à la bloque! YouTube dit stop à la triche en supprimant 1.400 vidéos de sa plateforme

Le mois de juin n'est plus très loin et tu es peut-être déjà en pleine révision? Tu as tout intérêt à t'y mettre sérieusement parce que YouTube vient de supprimer pas moins de 1.400 vidéos faisant la promotion d'un site ukrainien prônant la triche à l'école. Et dans ces vidéos, il y en a sûrement de tes YouTubeurs préférés!

Ok, c'est déjà arrivé à tout le monde de jeter un œil sur la copie de son voisin. Mais pour certains, la triche vient carrément remplacer le blocus. Si bien que plutôt que de se plonger dans leurs bouquins, des étudiants deviennent surtout les rois du copion et des trucs et astuces en tout genre pour tricher. Mais depuis quelques temps, un site ukrainien, EduBirdie, permet aux étudiants de se procurer des devoirs sur demande.

Un clic pour faire son devoir

En effet, il suffit d'aller faire un tour sur le site en question pour comprendre que tricher n'a jamais été aussi facile. Il suffit de détailler le sujet de ton devoir, essai ou autre et d'entrer ton adresse email. Il faudra alors payer ta commande (à partir de 18 dollars la page, soit 15 euros) avant de recevoir ton devoir terminé.

Si aucun logiciel anti-triche ne pourra détecter ton devoir, c'est parce que chaque commande est écrit à la demande par l'un des professionnels de la plateforme. Forcément, c'est une vrai bénédiction pour les étudiants qui ont zappé trop d'heures de cours et qui ont la flemme de se mettre à jour. Jusqu'au jour où ils se feront attraper. Car la triche est sévèrement punie dans notre système scolaire, encore plus une fois arrivé à l'université.

Des YouTubeurs qui incitent à la triche

Le souci, c'est que des YouTubeurs ont commencé à promouvoir ce site. En effet, la plateforme EduBirdie a payé ces stars 2.0 qui dépassent parfois les millions d'abonnés. Au total, plus de 250 chaînes YouTube ont incité les étudiants à la triche. Parmi ces YouTubeurs, on retrouve par exemple Adam Saleh, un Américain qui dépasse les 3 millions d'abonnés sur sa chaîne.

Grâce à une enquête menée par la BBC, 1.400 vidéos avec plus de 700 millions de vues ont été découvertes à ce sujet. YouTube a donc décidé de supprimer ces vidéos, estimant qu'elles allaient à l'encontre de leur politique. "Les Youtubeurs peuvent inclure des publicités uniquement si le produit ou le service promu est compatible avec notre politique", expliquait YouTube dans un communiqué pour la BBC. "Nous ne cautionnons pas la triche scolaire donc les vidéos faisant la promotion de ce genre de pratiques seront supprimées dès que nous les découvrirons."

D'autant que pour certains YouTubeurs, tricher permettait de gagner du temps, et de faire d'autres activités comme "prendre de la drogue" ou "jouer aux jeux vidéo". On aura tout vu!

Déjà lu?