C'est une première: Bruxelles va avoir aussi son "refuge" pour les jeunes LGBT

Un foyer pour les jeunes LGBT chassés de chez eux ouvrira pour la première fois ses portes à Bruxelles à compter du 1er juillet. L'asbl Midmino est à l'origine de ce projet, qui permettra d'accueillir quatre jeunes entre 18 et 25 ans.

En Belgique, quand un jeune LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres) est chassé de chez lui car ses proches n'acceptent pas sa sexualité, il ne sait pas toujours où aller. Mais dans quelques semaines, il pourra pousser la porte d'un "refuge" à Bruxelles.

Première à Bruxelles

Ce sera la première structure du genre à ouvrir dans la capitale, explique la RTBF. Elle s'inspire du Refuge, lancé en France en 2003.

"Très concrètement, ce refuge consistera en un hébergement temporaire et un accompagnement", décrit Dimitri Verdonck, porte-parole de Midnimo, l'asbl qui est à l'origine de ce projet "Des personnes pourront s'adresser à nous. Selon une série de critères, ils pourront bénéficier d'un logement. L'accompagnement vise à soutenir le jeune dans sa réinsertion: recherche d'un emploi, d'un logement durable, soutien psychologique, soutien juridique quand cela est nécessaire, activités culturelles."

Le "refuge" bruxellois ne devra toutefois pas être la solution à tous les soucis: "ll faut savoir qu'il est également possible que le jeune n'ait pas à être accueilli dans le refuge. Parce que nous allons aussi mener une médiation pour solutionner le conflit. Parfois, d'autres solutions peuvent intervenir", précise Dimitri Verdonck.

Appartement à une adresse secrète

Quatre jeunes personnes, de 18 à 25 ans, seront hébergées dans une des deux chambres d'un appartement, dont l'adresse restera secrète pour des raisons de sécurité. Midnimo espère pouvoir faire passer ce nombre de place à 10 d'ici la fin de l'année, afin d'aider encore plus de jeunes LGBT en difficulté et de ne pas refuser trop de personnes d'ici-là.

Le but est ensuite de permettre à ces jeunes de se reconstruire et de devenir autonomes dans leur vie. "Nous leur offrons donc un accompagnement social et juridique. Nous les aidons aussi niveau santé. Enfin, pour pouvoir se loger seul, le jeune a besoin de revenus. Nous l’aidons donc à trouver un emploi", précise Dimitri Verdonck dans la Capitale.

Souhaitons à cette structure, qui sera officiellement présentée le 18 mai lors d'une conférence de presse, connaissent le même succès que le Refuge en France: des centaines de jeunes ont été accueillis et aidés depuis la création de cette association.

Déjà lu?