Il est temps de faire une petite detox digitale! Le Belge, parmi les plus accros d'Europe aux écrans

Le Belge passerait en moyenne 2 heures et 59 minutes devant un écran par jour. Accro à nos téléphones, tablettes et ordinateur, on serait les deuxièmes les plus scotchés devant nos écrans en Europe. 

Il suffit de lever le nez de ton smartphone pour t'apercevoir que tout le monde autour de toi a aussi les yeux rivés sur son téléphone. Ce n'est pas étonnant puisqu'une nouvelle étude menée par Eurostat vient de dévoiler que les Belges seraient parmi les plus accros aux écrans.

2 heures et 59 minutes devant les écrans

La recherche s'est penchée sur une population âgée de 20 à 74 ans dans 15 pays d'Europe entre 2008 et 2015 et a analysé le temps passé devant les écrans, quel qu'ils soient (télévision, ordinateur, smartphone, tablette,...) en dehors du temps de travail. Du smartphone aux tablettes, le Belge passerait en moyenne 2 heures et 59 minutes devant des écrans par jour. Il se retrouve en deuxième position parmi les pays d'Europe. Le champion d'Europe dans cette catégorie, c'est le Grec, qui lui, passe en moyenne 3 heures et 4 minutes devant un écran, soit 6 minutes de plus que le Belge. Quant à nos voisins français, avec "seulement" 2 heures et 32 minutes devant les écrans, ils se retrouvent en onzième position de ce classement, juste après l'Espagne.

Trop scotché

Comme le relève Le Soir, l'étude ne détaille pas davantage devant quels types d'écrans la population est scotchée, et ne se base pas non plus sur un âge précis. Pour le psychanalyste français, Serge Tisseron, la durée passée devant nos écrans est de toute façon excessive, comme il l'explique au Soir. "En dessous de trois ans, elle devrait être nulle. Jusqu'à 6 ans, on peut passer à un quart d'heure ou une demi-heure par jour. À 12 ans, une heure à deux heures par jour", précise-t-il encore. Après, il s'agit de ne plus dépasser ce temps passé devant les écrans si cela ne fait pas partie du temps de travail.

"Apprendre à s'en servir"

Pour Serge Tisson, il n'y a rien d'inquiétant à ce temps passé devant les écrans, si il est utilisé à bon escient. Et c'est souvent là que le bât blesse. En effet, selon lui il faut arriver à "apprendre à s'en servir pour apprendre à s'en passer". Pour mieux comprendre il fait le parallèle avec la malbouffe: "l'enjeu, ce n'est pas tant de moins manger, mais de manger mieux", explique-t-il. Ainsi si on parvenait à utiliser nos écrans comme il se doit, cela nous donnerait de nouvelles occasion de sociabilisation et de création, finit-il par expliquer. Bref, si tu ne veux pas te griller les yeux et le cerveau, évite de scroller dans le vide!

Déjà lu?