Le Siamu a-t-il trop de choses à cacher? Ses PV internes se font toujours attendre par le MR et pourraient être "biffés"

Six mois après les premières révélations sur la mauvais gestion du Siamu, le scandale connaît un nouvel épisode. Le MR se plaint de n'avoir toujours pas reçu les PV internes afin de constater les dysfonctionnements. Le Siamu se dit prêt à les envoyer, mais en "biffant" certaines parties qui pourraient nuire "à son bon fonctionnement". Ambiance...

Et si le scandale du Siamu repartait de plus belle? Si on en croit les révélations de la Libre, ce ne serait pas impossible. Car le Service d'incendie et d'aide médicale, après avoir affiché une certaine bonne volonté en transmettant des documents internes au Parquet de Bruxelles au début de l'enquête, est désormais accusé par le MR et Vincent De Wolf, son chef de groupe au Parlement bruxellois, de "rétention d'informations".

Biffage

"Depuis de nombreux mois, le MR demande la communication des P.-V. des conseils de direction du Siamu. Cette demande, restée lettre morte, a été réintroduite à plusieurs reprises", se plaint-il dans les colonnes de la Libre. Ni la Cada, ni la ministre Cécile Jodogne (Défi), en charge du Siamu au sein du gouvernement bruxellois, n'ont réussi à obtenir ces documents. "Le Siamu a, pour sa part, consulté un avocat pour finalement écrire, le 18 avril, un courrier posant des conditions totalement impraticables pour la communication des pièces", ajoute Vincent De Wolf.

Car le Siamu veut "biffer" des documents les éléments "qui pourraient nuire" à son bon fonctionnement si on en croit l'élu MR. Le cabinet de Cécile Jodogne serait mis à contribution pour valider ce biffage. Une condition confirmée par le Siamu, qui assure vouloir respecter le principe de vie privée en agissant de la sorte. "Actuellement, plus de 2.100 documents ont déjà été transmis au secrétaire de la commission spéciale Siamu”, se défend Tanguy du Bus de Warnaffe, l’officier-chef de service, qui avance la bonne foi du Siamu.

Ces PV, desquels certains éléments auraient disparu, devraient être transmis à la commission le 16 mai. Sauf que Vincent De Wolf compte bien consulter l'entièreté de ces PV. "Si cela devait se poursuivre, je demanderai la constitution d’une véritable commission d’enquête sur le Siamu", promet-il. La suite au prochain épisode...

Déjà lu?