Est-ce que tu pourras aller faire tes courses chez Lidl aujourd'hui?

Plus d'une centaine de filiales de la chaîne de supermarchés Lidl sont fermées depuis mercredi dernier. Pour quelle raison? Les employés protestent contre la trop forte pression au travail. Depuis hier soir dimanche, ce sont tous les centres de distribution de la châine qui ont aussi été bloqués. Lidl espère quand même pouvoir ouvrir deux cents magasins sur les 300 du pays. Mais est-ce que les étals seront remplies, c'est plutôt ça la question?

Le conflit social qui est actuellement en cours chez Lidl prend de plus en plus d'ampleur. Le mouvement de solidarité a été intié par les syndicats francophones, mais leurs collègues flamands ont très vite rejoint le mouvement.

Les manifestants bloquent maintenant tous les centres de distribution de notre pays. Ceux de Courcelles, Marche-en-Famenne et Genk étaient déjà out depuis samedi, et aujourd'hui ce sont ceux de Wevelgem et Sint-Niklaas qui sont bloqués.

Les chauffeurs de camion qui arrivent sur place en voiture sont forcés de faire demi-tour et de rentrer chez eux. Beaucoup d'employés craignaient hier de ne pas pouvoir aller travailler à cause du blocage. Ils voulaient surtout éviter une perte de salaire trop grande.

La consultation a échoué

La consultation entre les syndicats et la direction qui eu lieu vendredi passé a échoué. Aucun accord n'a pu être trouvé entre les différentes parties. La direction a mis sur la table une proposition temproraore en attendant des mesures structurelles.

Pour alléger la charge de travail, la chaîne de supermarchés promet par exemple un horaire en plus de 42 heures de travail par semaine à ajouter dans chaque magasin. Mais les syndicats n'ont pas voulu s'accorder sur cette proposition car elle ne serait valable que pendant 6 mois.

Déjà lu?