Historique: les Corées du Nord et du Sud annoncent un accord de paix qui sera signé cette année

Pour la première fois depuis la Guerre de Corée en 1950, un leader nord-coréen a traversé la frontière entre les deux Corée. Kim Jong-un et Moon Jae-in se sont rencontrés hier. C'est le départ d'une "histoire nouvelle" entre les deux pays. 

La paix entre la Corée du Nord et du Sud est désormais une réalité. Ce vendredi, les leaders des deux Corées se sont rencontrés lors d'une cérémonie tout bonnement historique. C'est à Panmunjon, une zone démilitarisée entre les deux pays que cette rencontre a eu lieu. C'est à cet endroit qu'en 1953, l'armistice a été signé à la fin de la guerre de Corée, c'est donc un lieu hautement symbolique qu'ont choisi les deux dirigeants pour se serrer la main pour la première fois.

"Je suis heureux de vous rencontrer" a déclaré Moon Jae-in à son homologue alors que ce dernier traversait la ligne de démarcation en béton, sorte de frontière physique entre nord et sud de la Corée. Ainsi, Kim-Jong-un devient le premier leader nord-coréen à fouler le sud de la Corée. Ils se sont ensuite dirigés vers la Maison de la paix, lieu exact où l'armistice fut signée en 1953. "Je vais avoir de bons échanges avec le président Moon, en toute franchise, sincérité et honnêteté, pour un résultat satisfaisant" a déclaré Kim Jong-un au début de la rencontre avant d'exprimer son espoir de parvenir à une Corée réunifiée.

Renaissance d'une amitié coréenne

Le mot "paix" était au cœur de cette rencontre pas comme les autres. Avant cette réunion, l'agence de presse nord-coréen KCNA rapportait que Kim Jong-un "discuterait à cœur ouvert avec Moon Jae-in de toutes les questions importantes pour améliorer les relations intercoréennes et parvenir à la paix, la prospérité et à la réunification de la péninsule coréenne."

Du côté sud-coréen, on aspire également à l'apaisement entre les deux pays voisins. Moon Jae-in a en effet plaidé pour un accord, mieux: pour un "grand cadeau pour nos peuples et tous ceux qui, dans le monde, aspirent à la paix." Il espère également que ces rencontres seront plus fréquentes dans le futur.

Cette entrevue est le résultat d'une baisse de tension significative entre les deux pays amorcée début 2018 par Kim Jong-un. Après plusieurs essais de missiles et autres tests nucléaires, il semblerait que le leader nord-coréen désire se ranger et de calmer le jeu sur la scène international, quelques semaines avant son sommet avec Donald Trump. Pour Moon Jae-in, c'est une véritable victoire, lui qui a toujours essayé de se rapprocher de son homologue et d'apaiser les tensions. D'une certaine manière, il peut remercier le président américain qui a accéléré les choses en menaçant ouvertement la Corée du Nord, qui n'a eu d'autres choix que d'amorcer un processus pacifiste pour calmer les tensions.

Panmunjon

Le lieu de cette rencontre n'a pas été choisi au hasard évidemment. "Au moment où le président Kim a franchi la Ligne de démarcation militaire, Panmunjom est devenu un symbole de paix et non plus un symbole de division" a déclaré Moon Jae-in au début de l'entrevue devant des centaines de personnes brandissant des panneaux où l'on pouvait lire "La paix, un nouveau départ".

Après une promenade éclair au nord et au sud, les deux hommes se sont mis à table. Une table ovale où les deux dirigeants étaient séparés de...2018 millimètres. On a le sens du détail en Corée, des détails très forts symboliquement.

Régime de paix

Après plusieurs heures de discussion au tour de la fameuse table ovale, les deux dirigeants sont parvenus à un accord hors du commun pour instaurer un régime de paix d'ici la fin de l'année. Ce régime aura évidemment pour effet de mettre fin à la guerre entre les deux pays. Le cessez-le-feu signé en 1953 se transformera donc en accord de paix. Et ce n'est pas tout!

Les deux pays ont promis de cesser les hostilités en mer, sur terre et dans les airs. Ils se sont également engagées à dénucléariser les deux pays, comme demandait Donald Trump à Kim Jong-un. La Corée du Sud et la Corée du Nord confirment l'objectif commun d'obtenir, au moyen d'une dénucléarisation totale, une péninsule coréenne non nucléaire" ont-ils conjointement annoncé.

Déjà lu?