François Hollande a sorti les punchlines hier dans Quotidien et c'était juste parfait

François Hollande est désormais un homme libre. Il peut se montrer plus détendu face aux caméras et ce n'est pas pour nous déplaire. Hier soir face à Yann Barthès dans "Quotidien", l'ancien président de la République n'a pas été tendre avec son successeur. Deux de ses répliques ont retourné le plateau.

Entre Quotidien (ou le Petit Journal sur Canal+) et François Hollande, ça n'a pas toujours été la folle histoire d'amour. L'émission de Yann Barthès s'est longuement moquée de l'ancien président de la République en épiant tous ses faits et gestes.

Pas rancunier, François Hollande est venu raconter ses cinq années à la tête de la France, "l'un des cinq pays à pouvoir changer le monde". Au détour de quelques questions, l'ancien président s'est lâché, peut-être un peu trop, enfin non c'était juste parfait.

"Emmanuel Macron est-il le président des riches?", lui demande Yann Barthès. "Non, ce n'est pas vrai", lui répond François Hollande suivi d'un bref silence: "Il est le président des très riches". S'en suivent quelques échanges sur la trahison de Macron, auquel Hollande dit avoir "fait confiance", à tort.

"Il est le passif dans le couple"

Puis vient le moment où Hollande doit commenter la relation un peu spéciale entre Donald Trump et Emmanuel Macron: des touchés de main étranges, plus de la part de Trump que de Macron qui lui répond: "De ce point de vue là, Emmanuel Macron est plutôt ce qu'on pourrait dire passif dans le couple." Le plateau de Quotidien tombe hilare pour la deuxième fois de la soirée.

Si l'ancien président a eu du mal à avouer qu'il ressentait du remord suite à sa non reconduction d'un nouveau mandat, sa rancune envers Emmanuel Macron fait peu de doutes.

En tout cas, on préfère un François Hollande comme ça et on en redemande!

Bonus: le moment le plus gênant (et drôle) des 5 ans de mandat de François Hollande

 

Déjà lu?