Sale gamin! Après une dispute, un gosse de 12 ans vole la carte de crédit de sa mère et se barre à Bali

Ça c'est une dispute qui tourne mal! Après une engueulade avec sa mère, un petit Australien de 12 ans a claqué la porte de chez lui mais il n'est pas parti les mains vides. Il a en effet volé la carte de crédit de sa mère pour se payer des vacances à Bali. Sa mère, elle, était persuadée qu'il était à l'école. 

Voilà un gamin qu'il ne faut pas chercher. Drew, un p'tit mec de 12 ans s'est récemment embrouillé avec sa mère. L'histoire ne raconte pas l'objet de la dispute mais ça devait sans doute tourner autour de Fortnite. Toujours est-il que Drew en avait gros sur la patate et a décidé de se barrer de sa maison de Sidney.

Comme dans Maman j'ai raté l'avion, le garçon a volé la carte de crédit de sa mère. Il n'est pas allé dévaliser le rayon jeux vidéo de la Fnac, il a fait pire. Le mec s'est tranquillement payé des vacances à Bali alors que sa mère était persuadée qu'il était gentiment à l'école.

"Je voulais partir à l'aventure"

À seulement 12 ans, il est plutôt malin le gugus! Comme il est mineur, il a eu la présence d'esprit de réserver un vol d'une compagnie aérienne qui accepte que des mineurs voyagent seuls. Il a pris un train seul, payé par maman, et une fois l'aéroport il a utilisé les bornes automatiques pour ne pas se faire remarquer.

Diane Macedo, la maman, a raconté cette histoire à Good Morning America. Elle explique qu'elle pensait que son fils était en cours. C'est l'école qui a prévenu la mère que son fils n'était pas présent aux cours. Elle s'est sentie très mal en apprenant la vérité alors que son fils a adoré son voyage (tu m'étonnes). "Je voulais partir à l'aventure" a-t-il déclaré dans une émission de télé australienne.

Mais quand on parle d'aventure, on ne parle pas d'un délire à la Koh Lanta, hein! Car une carte de crédit, ça t'ouvre pas mal de portes! Il a donc séjourné dans une chambre d'hôtel de luxe pendant 4 jours avant d'être retrouvé à cause des données émises par son téléphone. On aimerait bien jeter un oeil aux relevés de compte de maman, tiens...

Déjà lu?