Avant même de s'affronter pour la grande finale de Top Chef, Camille et Victor avouent déjà être chauds à refaire de la télé 

Top Chef touche bientôt à sa fin. Pour cette grande finale, Victor Mercier et Camille Delcroix devront s'affronter. Entre un fils de boucher qui a une vraie technicité et un youkou aux recettes végétales qui font saliver, la compétition risque d'être à son apogée lundi prochain. En attendant de connaître LE meilleur cuisinier de cette saison, Camille et Victor ont répondu à quelques questions pour Newsmonkey. 

Ils ne se ressemblent ni physiquement, ni dans leur manière de cuisiner, mais ils ont cependant un point en commun : ils faisaient tous les deux partie de la brigade de Philippe Etchebest et ils se retrouvent en face à face en finale. Il ne fait aucun doute que Camille et Victor sont deux personnages totalement différents. D’un côté on retrouve Camille et sa technicité presque parfaite digne de grands restaurants, de l’autre, il y a Victor, un jeune baroudeur qui créé sa cuisine en s’inspirant des saveurs du monde qui ravit les chefs.

Pas de jalousie

Si Camille est rapidement devenu le petit poulain du grand chef, il tient à remettre l’église au milieu du village : "Je ne pense pas que j’ai eu droit à des traitements de faveur par rapport à Victor. On était tous les deux bien dans la compétition et le chef nous a donné autant de conseils l’un à l’autre. " Néanmoins, il admet que "par rapport à ma personnalité et mes ambitions futures, Philippe Etchebest s’est plus retrouvé en moi que dans la personnalité de Victor."

Leurs secrets pour aller loin

Deux candidats aux antipodes l’un de l’autre mais qui ont réussi à convaincre les chefs de les emmener aussi loin. Ce n’était pourtant pas gagné ! On se souvient d’ailleurs que Victor avait failli sortir dès la première émission et qu'il était prêt à arrêter la cuisine avant sa participation.

S’il s’était lancé dans l’aventure, c’était pour se prouver à lui-même qu’il était bon en tant que chef. Après 12 semaines de compétition, c’est un challenge réussi pour lui : "Au moins je me dis que je n’ai pas perdu quasiment dix ans de ma vie pour être mauvais. C’est hyper rassurant, limite un sentiment de bien-être. Pour moi il y a un vrai sentiment d’accomplissement."

Tous deux ont leur petit secret pour être arrivés à ce stade. Pour Victor, c'est celui d'être resté humble jusqu'au bout: "Je pense qu'il faut être respectueux des autres, ne pas perdre le contrôle, rester humble tout en restant soi-même et sympathique", nous confie-t-il. De son côté, Camille aussi est resté les pieds sur terre, mais ce qui a fait la différence selon lui, c'est qu'il a su "se remettre en question tous les jours et écouter les conseils des chefs. Il ne faut surtout pas être fermé dans un concours pareil". C'est notamment l'erreur fatale qu'avait commise Franckelie et qui lui avait valu son élimination après seulement trois semaines de compétition, en ne voulant pas sortir de sa zone de confort.

L'orgasme culinaire qui a tout changé

Compliqué quand on maîtrise parfaitement sa cuisine, mais nécessaire. Chez Camille l'électrochoc, ça n'a pas seulement été les coups de pression (et de poings) d'Etchebest, qu'il considère comme nécessaire: "Vous avez déjà vu un entraîneur de foot qui reste assis sur son banc et qui ne dit rien à ses joueurs?", se défend-t-il. Non, c'est avant tout l'épreuve avec Marc Veyrat qui lui a permis de se dépasser, sur laquelle il avait réussi à lui provoquer un "orgasme culinaire".

N'empêche que si le candidat du Nord a marqué les esprits par ses prouesses culinaires, il avoue avoir été en très grande difficulté sur l'épreuve du rouget des bois qui lui a pourtant permis de se qualifier pour la finale: "réaliser une assiette comme celle-là avec ces conditions, c'était compliqué, mais je suis super content de ce que j'ai sorti", dit-il fièrement. Et ça pour être fier, il peut y être!

Adrien, le candidat trop compétiteur

À l'inverse, Victor n'a pas réussi à être à la hauteur de son propre défi, pourtant celle dont il garde un mauvais souvenir, c'est l'épreuve de la guerre des restos. Pour lui, c'était une épreuve perdue d'avance car le duo qu'il formait avec Adrien ne matchait vraiment pas "Quand il y en a un qui est sans limites et que l’autre met souvent des barrières, ça ne peut pas fonctionner", dit-il amèrement. Les deux extrêmes en cuisine l'étaient aussi dans la compétition: d'un côté, Victor qui n'hésitait jamais à filer un coup de pouce à ses camarades, de l'autre Adrien, qui était prêt à tout pour rester dans la compétition. Pourtant pour Victor si il y a bien un truc auquel il faut faire extrêmement attention dans Top Chef, c'est cela: "Il ne faut pas vouloir niquer les autres à tout prix et trop rentrer dans la compétition", conseille-t-il. Y aurait-il un peu d'eau dans le gaz entre les deux anciens candidats? En tout cas, Adrien semblait l'avoir bien mauvaise du choix des chefs lors de la demi-finale: "Je pensais qu'il allait se faire démonter au visuel", lâchait-il au sujet du plat de Victor. Pas super fair-play ça!

Camille et Victor, de retour sur ton écran?

Tu ne risques donc pas de voir Victor et Adrien bosser un jour ensemble, en revanche, Victor ne se dit pas contre travailler avec Camille: "Je pense que Camille pourrait m’apporter toute sa technicité et moi je pourrais lui apporter de la folie, qui pourrait le sortir de ses sentiers battus. Je pense que ça pourrait être un bon binôme. J’étais tellement déçu de ne pas faire la guerre des restos avec lui, on aurait tout cassé ensemble!". Ce n'est pourtant pas encore au goût du jour! N'empêche que tous deux se verraient bien refaire de la télé. Victor a d'ailleurs le projet d'ouvrir un restaurant éphémère au Burkina Faso notamment, et d'y faire découvrir la gastronomie du pays. Le tout filmé? Il attend les propositions! Et nous, on ne peut qu'espérer qu'une chose: Que Camille et ses punchlines magiques fassent partie de ce beau projet!

En attendant de connaître LE Top Chef 2018, félicitations à ces deux candidats brillants!

Déjà lu?