Marc Wilmots fait passer le clan Courtois pour des collabos: "Thierry Courtois a vendu les sélections à la presse"

Tiens, revoilà Willy! Marc Wilmots est réapparu dans la presse à l'occasion d'un long entretien pour BeIN Sports. Il est évidemment revenu sur son expérience ivoirienne et évidemment sur son passage sur le banc de des Diables Rouges. On le sait, Willy est plutôt cash et il a été fidèle à lui-même: il a balancé quelques dossiers et ça concerne Thibaut Courtois et son paternel. 

Mine de rien, cela va faire bientôt deux ans que Marc Wilmots a quitté la grande famille des Diables Rouges. À moins de deux mois de la Coupe du monde, l'ancien coach fédéral avait besoin de parler et il a choisi le média français BeIN Sports pour le faire. L'ancien sénateur a sorti quelques gros dossiers de son armoire et ça risque de jeter une mauvaise ambi' au sein des Diables.

Courtois collabo!

Le gros doss' de Wilmots concerne Thibaut Courtois et son papa chéri avec qui il est très proche. Avant d'envoyer la sauce, l'ancien coach est revenu sur les critiques tactique de son gardien en plein Euro 2016. Il ne lui en veut pas. Par contre, il a quelques comptes à régler avec le père, Thierry: "J'ai juste un problème quand je fais ma théorie à 18h et qu'à 18h15 elle est sur tous les réseaux (sociaux). Ça veut dire qu'un joueur a vendu la sélection. Et ça, c'est grave. Ça m'est revenu de plusieurs journalistes français que c'était le papa Courtois qui le faisait. Cela veut dire que tu ne respectes pas ta patrie" regrette Marc Wilmots.

Wilmots utilise des mots forts mais il faut avouer que ce n'est pas facile à vivre en tant que coach. Si la tactique est en ligne 3 heures avec le match, l'équipe adverse peut s'adapter. Wilmots, lui, n'avait les compositions des adversaires qu'une heure avant le match. C'est une accusation grave qui vient ternir l'image de Thibaut Courtois qui s'en serait bien passé à deux mois du Mondial.

Calomnie

Vu que visiblement, Thierry Courtois est très rapide pour réagir aux informations, il n'a pas tardé à démentir ces accusations. Selon lui, il s'agit de pures "calomnies": "Je n’ai jamais de ma vie communiqué une composition d’équipe à aucun journaliste!" déclare-t-il à la DH. "En étant joueur de haut niveau et aussi dans un staff technique d’un club de niveau européen (il a été assistant coach à Maaseik, ndlr), je sais à quel point cela est délicat. Mes coéquipiers et joueurs le savaient également. On travaille ensemble longtemps pour obtenir des résultats, je déteste les fuites!"

Pas facile de démêler le vrai du faux mais une chose est sûre, Marc Wilmots ne reviendra pas à la tête des Diables avant un bout de temps. Son expérience semble l'avoir assomé. Quand le journaliste lui demande si il envisage un retour, il répond simplement: "Non, pour moi c‘est terminé. J’ai donné."

Déjà lu?