Pour le "faire sauter", des visiteurs d'un zoo chinois ont jeté des pierres sur un kangourou et l'ont tué

Une femelle kangourou est décédée il y a quelques semaines dans un zoo situé à l'est de la Chine. La pauvre bête a succombé à ses blessures après avoir été bombardée de pierres, briques et morceaux de béton par des visiteurs. Une bien triste nouvelle pour les amis des animaux.

En ce moment, les zoos n'ont pas franchement la cote auprès des défenseurs de la cause animale. On ne compte d'ailleurs plus les établissements pointés du doigt pour maltraitance animale, un peu partout dans le monde et même en Belgique avec la fermeture récente du zoo d'Olmen en Flandre. Cette nouvelle histoire ne manquera donc pas de faire bondir de rage les amis des animaux.

Une femelle kangourou, âgée de 12 ans, a ainsi vécu la pire mort qui soit dans le zoo de Fuzhou, une grande ville de l'est de la Chine. Elle a péri quelques jours après avoir été bombardée par des visiteurs de briques, pierres et morceaux de béton au début du mois, rapporte la presse asiatique. Tout ça pour quoi? Soi-disant "pour la faire sauter", précise le China Daily.

Un animal mort, un autre blessé

D'après les images de CCTV, le principal réseau de télévision publique en Chine, la patte gauche du marsupial a été tellement abîmée qu'elle était presque séparée du reste de son corps. Le zoo a tenté de sauver la pauvre bête, puisqu'on la voit aussi sous perfusion dans les images, mais ses blessures étaient trop graves. Outre les saignements importants, c'est un choc reçu au niveau des reins qui lui a été fatal, selon un vétérinaire qui a pratiqué une autopsie.

Comme si ce n'en était pas déjà trop, autre kangourou, cette fois un mâle âgé de cinq ans, a été blessé quelques jours plus tard, exactement dans les mêmes circonstances. Il est en fait courant que les visiteurs jettent des pierres sur les kangourous pour les réveiller ou pour les voir faire des bonds, explique à Strait News le soigneur Zhang, qui s'occupe des kangourous dans le zoo chinois. Les touristes ne supportent apparemment pas que les marsupiaux se reposent trop longtemps sous les arbres, puisqu'ils sont généralement actifs de 8 à 10 heures et de 15 à 17 heures.

Pour marquer le coup, la direction du zoo prévoit de faire empailler la pauvre femelle pour l'exposer au public et d'installer de nouvelles caméras de surveillance en haute définition pour éviter que cela se reproduise. Par contre, rien n'est dit si des suspects ont été poursuivis ou non...

Déjà lu?