Cette intelligence artificielle de l'armée américaine pourrait voir au travers des murs et reconnaître les visages dans le noir

Des caméras intelligentes qui voient au travers des murs, détectent dans le noir les mouvements suspects, fixe un visage, l'enregistre et, grâce à la reconnaissance faciale, le compare à une base de données pour déterminer si l'individu est dangereux... voici les caméras du futur de l'armée américaine. Flippant, non?

Dans les airs, dans les rues, à l'étranger, à l'école... le gouvernement américain travaille actuellement pour "sécuriser" chaque fois plus l'espace dans lequel évoluent ses citoyens. Et par sécurisation, il entend surveillance accrue, robotisation à l'extrême et présence militaire ultra-pro avec un équipement à la pointe de la technologie.

Dans ce scénario qui obligatoirement rappelle le film dystopique Robocop, le développement des intelligences artificielles (IA) joue un rôle chaque fois plus important. Bientôt, le gouvernement américain sera en mesure de filmer des gens chez eux depuis l'extérieur des bâtiments, en utilisant des caméras qui pourraient voir au travers des murs et dans l'obscurité presque totale. Ces images seront analysées par des IA qui détermineront à partir d'une base de données si les sujets filmés sont dangereux.

Reconnaissance faciale

Si la vision au travers des murs demande encore quelques recherches, la reconnaissance faciale nocturne est en bonne voie. Les scientifiques Benjamin S. Riggan, Nathaniel J. Short et Shuowen Hu ont récemment publié un "livre blanc" dans lequel ils décrivent la façon dont l'armée américaine développe une méthode qui associe la technologie de reconnaissance faciale à la prise d'image réalisée à l'aide de dispositifs d'imagerie thermique. Cette dernière méthode, souvent décrite comme la vision infrarouge, est le dispositif qui permet de voir en pleine nuit.

Actuellement, les scientifiques font en sorte que ces images souvent floues et en négatif puissent être "comprises" par des IA. Comme l'explique Riggan: "lorsque vous utilisez des caméras thermiques pour capturer des images faciales, le principal défi est que l'image thermique capturée doit être comparée à une liste de surveillance ou à une galerie qui ne contient que des images visibles classiques provenant de personnes d'intérêt connues."

Vie privée

L'imagerie thermique est un dispositif déjà largement utilisé dans de nombreuses situations: caméras de surveillance, hélicoptère de l'armée, guidage des missiles, détection d'intrusion... La reconnaissance faciale est déjà présente un peu partout autour de nous. Que ce soit sur les réseaux sociaux, comme Facebook et sa formidable base de données, ou sur les caméras intelligentes qui ornent nos espaces publics - Bruxelles et Zaventem en ont plusieurs par exemple.

En associant ces deux technologies, l'armée américaine renforce ses méthodes de surveillance et l'automatisation des contrôles. Elle étend également les heures de surveillance de l'espace public. Mais si elle parvient à mettre au point ses caméras qui voient au travers des murs - grâce à un laser ultra puissant -, la vie privée des individus risquent d'être sérieusement malmenée. Même si ça représente une formidable avancée technologique, on préférerait peut-être qu'elle ne voit pas le jour.

Déjà lu?