La saison des fraises est enfin là! Mais fais bien attention à celles venues d'Espagne, elles seraient dangereuses pour ta santé

Si tu raffoles des fraises, ça tombe bien car elles sont enfin de retour sur les étalages des supermarchés et ce, jusqu'à fin août. Mais fais bien gaffe à celles que tu consommes. Certaines sont bourrées de pesticides en tout genre qui peuvent être dangereux pour la santé. Et celles qui en contiennent le plus, ce sont les moins chères, les fraises espagnoles.

Ton péché mignon, ce sont les fraises? La saison vient à peine de recommencer que déjà, la question de savoir quelles fraises faut-il manger, se pose! Si elles sont riches en fer, en magnésium, en vitamines, en antioxydant, elles contiennent également très peu de calories. Sauf que derrière leur rouge pimpant, les fraises contiennent en moyenne au moins 10 pesticides différents. Et la variété de fraises qui en contiendrait le plus, ce serait les fraises espagnoles.

Des fraises nocives pour la santé

Les producteurs espagnols de fraises utilisent encore des pesticides interdits par les normes européennes. Le problème, c'est que ces fraises sont également contaminées par un insecticide radical, un traitement par l'endosulfan, qui s'avère être très dangereux pour le système nerveux central. Un agriculteur avait d'ailleurs porté plainte auprès de la Commission européenne contre l'Espagne, dénonçant une concurrence déloyale. Plus d'un an plus tard, l'homme en question n'a toujours pas eu de retour quant à sa plainte, comme on pouvait le lire dans l'édition de ce jeudi matin dans la DH.

Infestées de pesticides

Des contrôles ont néanmoins déjà été faits sur les fraises en provenance d'Espagne et il en ressort qu'elles ne présenteraient pas de réels risques pour ta santé. Du moins au niveau des chiffres. En effet, après analyse, les échantillons de fraises venus d'Espagne soumis aux contrôles n'auraient pas dépassé le taux maximal autorisé en pesticide qui est établi à 2,5 %. Il est inférieur avec 1,6 %. Toutefois, il reste qu'elles sont infestées de pesticides et auraient déjà eu des répercussions sur la santé de certaines personnes, qui s'en sont déjà plaintes.

Si l’Espagne ferme les yeux sur les pratiques de ses fraisiculteurs, c’est tout bonnement parce qu’elle n’a pas pris la peine de transposer la directive européenne dans le droit espagnol. L’enjeu est en effet colossal pour l'Espagne, qui est le premier producteur de fraise au monde. Cela dit, ce n'est pas pour cela que tu dois t'arrêter de manger des fraises: les fraises bio coûtent certes plus cher, mais au moins tu sauras dire ce que tu manges. Et puis, il y a nos chères fraises de Wépion!

Déjà lu?